F1 - Alpine / Ocon : " On doit maintenant passer à autre chose "

F1 - Alpine / Ocon : " On doit maintenant passer à autre chose "©Media365

Romain Fiore, Media365, publié le samedi 28 août 2021 à 07h30

Alors qu'il avait surpris tout son monde en devenant le 14eme français vainqueur d'un Grand Prix de Formule 1, il y a quatre semaines à Budapest (Hongrie), Esteban Ocon revient dans les paddocks tout heureux au moment de disputer le GP de Belgique ce week-end, à Spa-Francorchamps.



À l'heure où tout le paddock est excité de reprendre la compétition après la trêve estivale, un pilote et une écurie sont certainement encore plus heureux que tous les autres. En effet, Esteban Ocon (Alpine) arrive en Belgique sur le circuit de Spa-Francorchamps avec le prestige d'être actuellement le vainqueur du dernier Grand Prix disputé cette saison, après son succès en Hongrie début août. Une excitation et une performance qui font forcément parler et qui attirent les regards. En marge de la présentation et la reconnaissance du circuit jeudi, le Français a donné une interview à L'Equipe. Dans celle-ci, Ocon a notamment abordé sa victoire, ses rêves, mais aussi le futur de sa saison et ce qui lui reste à accomplir. « Je continue de faire le même travail avec l'équipe. Disons que j'ai accompli une partie de mon rêve, l'autre étant de devenir champion du monde, a-t-il confié. Ma saison ne sera réussie que si Alpine accroche la 5eme place au championnat des constructeurs (l'écurie est actuellement 5eme avec neuf points d'avance sur AlphaTauri, ndlr). Accrocher encore un ou deux podiums ferait du bien. Elle est loin d'être finie, il y'aura d'autres opportunités qu'on doit saisir. Ça aurait été top par exemple, que Fernando Alonso partage ce podium avec moi (l'Espagnol terminant 5eme à Budapest, ndlr). »

Ocon : « Le passé n'a pas de futur »

Le Normand a également évoqué les félicitations qu'il a reçu de grands champions après tant d'années de sacrifices pour sa passion. « Cela m'a pris 20 ans de dur travail pour en arriver à faire partie de ce club des vainqueurs de GP. J'ai reçu un appel de Jean Alesi et, la semaine dernière, Olivier Panis est venu me féliciter au Mans. Cela fait très chaud au cœur », a-t-il expliqué. Par la suite, Ocon s'est aussi livré sur son état d'esprit au moment de disputer ce nouveau Grand Prix. « J'arrive serein, c'est évident. Je pense qu'il est toujours bon d'obtenir la confirmation que le travail que l'on fait est le bon. Il n'y a pas meilleure satisfaction que de voir ses efforts récompensés, a reconnu le pilote d'Alpine. (...) Cette victoire ne pouvait pas mieux tomber juste avant la coupure estivale. C'était génial ! » Enfin, le natif d'Evreux a avoué ne pas vouloir se reposer sur son bel exploit et veut voir plus loin. « C'est bien qu'on parle beaucoup et longtemps de ce succès mais il faut avancer. Le passé n'a pas de futur. On ne changera pas ce que l'on a fait mais on doit maintenant passer à autre chose », a conclu Ocon. Le pilote de l'écurie Alpine sera forcément très attendu dès ce week-end où la pluie, qui est annoncée, pourrait redistribuer les cartes et nous offrir un GP de folie comme à Budapest.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.