F1 - Alpine : Ocon n'a pas digéré le comportement d'Alonso

F1 - Alpine : Ocon n'a pas digéré le comportement d'Alonso©panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 26 novembre 2022 à 11h40

Dans les colonnes de L'Equipe, Esteban Ocon est revenu sur le comportement de son désormais ex-coéquipier chez Alpine Fernando Alonso, qu'il n'a pas du tout apprécié.


Le 1er août 2021, après avoir décroché la première victoire de sa carrière en Formule 1, en Hongrie, Esteban Ocon n'avait pas manqué de remercier chaleureusement son coéquipier chez Alpine, Fernando Alonso, qui lui avait été d'une aide précieuse en retenant la meute de pilotes derrière lui. Mais de l'eau a coulé sous les ponts depuis, et alors que la saison 2022 est désormais terminée, le pilote français n'a pas caché que ses relations avec l'Espagnol était tendues et qu'il n'avait pas apprécié son comportement. Après leur accrochage lors de la course sprint du Grand Prix du Brésil, Alonso avait critiqué publiquement le pilotage de son coéquipier. Et Ocon n'a pas du tout aimé, comme il le confie ce samedi dans les colonnes de L'Equipe. « Je suis déçu par ses propos qui sont sortis dans la presse plus qu'ils n'ont été dits en interne. On n'a pas vraiment eu de discussion sur tout ça. Je préfère quand ça reste en privé, qu'on s'explique d'homme à homme. Lui ne l'a pas fait et puis c'est sorti... Je respecte tout ce qu'il a fait en piste, ses titres et surtout sa motivation à son âge. C'est bien qu'il parte chez Aston Martin et qu'on fasse notre bout de chemin comme on a à le faire. »

Ocon : "C'était 98% sur mon dos et 2% sur le dos d'Alonso"

Respectivement huitième et neuvième du championnat du monde des pilotes (11 points de plus pour le Français), Esteban Ocon et Fernando Alonso ne seront plus coéquipiers la saison prochaine, et c'est Pierre Gasly qui remplacera l'ancien double champion du monde. Les deux hommes se connaissent depuis l'enfance et ont été proches, avant de se brouiller. Mais Ocon espère bien que la relation avec son compatriote se passera mieux qu'avec son coéquipier de 2022. « J'espère que ça va changer parce qu'honnêtement, c'était 98% sur mon dos et 2% sur le dos d'Alonso. Je n'étais pas surmené mais c'est moi qui faisais tout le développement au simulateur, quasiment tous les déplacements marketing. Je pense qu'avec Pierre, on peut se partager très bien ce travail. Ça va m'aider à garder plus d'énergie sur la saison qui va arriver. Je suis sûr que de ce côté-là ce sera bien mieux. » Avec ses deux Français, Alpine espère aller titiller le trio de tête du championnat constructeurs (Red Bull-Ferrari-Mercedes) en 2023.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.