F1 - Alpine : Le directeur général a menacé de virer Alonso et Ocon

F1 - Alpine : Le directeur général a menacé de virer Alonso et Ocon©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 19 novembre 2022 à 15h00

Laurent Rossi, le directeur général d'Alpine, a confié en marge du Grand Prix d'Abu Dhabi qu'il avait menacé ses pilotes Esteban Ocon et Fernando Alonso de les licencier, après leur accrochage lors de la course sprint du Grand Prix du Brésil.


Les relations entre Fernando Alonso et Esteban Ocon se sont dégradées ces dernières semaines au sein de l'écurie Alpine, et l'accrochage entre les deux pilotes samedi dernier lors de la course sprint du Grand Prix du Brésil s'est avéré la goutte d'eau faisant déborder la vase. Le Français et l'Espagnol se sont accrochés et ont terminé respectivement 15eme et 18eme, ce qui n'a heureusement pas plombé leurs chances lors de la course du dimanche, puisque Alonso a pris la cinquième place au terme d'un Grand Prix mouvementé, et Ocon la huitième. Ce samedi, en marge du Grand Prix d'Abu Dhabi, le directeur général d'Alpine Laurent Rossi est revenu sur cet accrochage et n'a pas caché sa colère envers les deux pilotes. "J'ai dit aux pilotes que tant qu'ils se comporteront en adultes, je les traiterai en adultes et qu'ils pourront se battre jusqu'à ce que l'équipe soit pénalisée, ce qui est arrivé le week-end dernier. Je leur ai rappelé qu'il y a beaucoup de pilotes qui rêvent de courir à leur place, et que ce serait une honte de finir l'année avec deux autres pilotes, même si cela me coûte cher. (...) Nous devions prendre nos responsabilités et finalement, ils ont fait un excellent travail. Ça arrive à tout le monde, je suppose. C'est ce qui fait de ces pilotes d'incroyables champions, cet instinct de tueur qui va parfois un peu trop loin. C'est mon rôle de les remettre à leur place."

La quatrième place tend les bras à Alpine

Grâce aux bons résultats de Fernando Alonso et Esteban Ocon à Interlagos, Alpine compte désormais 19 points d'avance sur McLaren au classement des constructeurs alors qu'il ne reste plus que le GP d'Abu Dhabi à disputer. Les Bleus ont donc de belles chances de finir quatrièmes (loin derrière Red Bull, Ferrari et Mercedes), à condition que Lando Norris et Daniel Ricciardo ne réussissent pas un exploit pour leur dernier Grand Prix commun chez les Oranges. Une fois cet objectif atteint, il sera temps pour Alonso d'aller voir ailleurs, du côté d'Aston Martin.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.