F1 : Alonso met la FIA sous pression

F1 : Alonso met la FIA sous pression©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le mardi 25 octobre 2022 à 21h38

Alors qu'Alpine a décidé de contester la pénalité infligée à Fernando Alonso à l'issue du Grand Prix des Etats-Unis, Fernando Alonso s'est fendu d'un message sur les réseaux sociaux qui prévient la FIA des conséquences de sa prochaine décision.



Fernando Alonso avait un message à faire passer. L'Espagnol n'a visiblement pas goûté la pénalité que les commissaires de la FIA lui ont infligé plusieurs heures après l'arrivée du Grand Prix des Etats-Unis. Victime d'un accrochage avec son futur coéquipier chez Aston Martin Lance Stroll, le pilote asturien a pu finir la course malgré une monoplace qui n'est pas passée loin de décoller. Dans la dernière partie de la course, Fernando Alonso a vu son rétroviseur droit vibrer de plus en plus au point de se détacher en pleine ligne droite. Alors que personne n'avait pas réagi sur le moment pour demander à Alpine de faire rentrer son pilote aux stands pour faire les réparations nécessaires, l'écurie Haas a décidé de porter réclamation. En effet, la formation américaine a souvent subi les foudres de la direction de course quand l'aileron avant de ses monoplaces n'était pas sorti indemne d'un accrochage en piste. Une procédure qui s'est conclue par une pénalité de passage par la ligne des stands contre Fernando Alonso, convertie en 30 secondes ajoutées au temps de course de l'Espagnol.

Alonso : « Cette décision déterminera si nous allons dans la bonne direction »

Septième sous le drapeau à damier ce dimanche à Austin, Fernando Alonso a été officiellement classé 15eme et donc hors des points. Décidée à se battre jusqu'au bout, l'écurie Alpine a elle-même porté réclamation contre cette décision et une audience est d'ores-et-déjà prévue pour ce jeudi à Mexico en amont du Grand Prix du Mexique. A quelques jours de cette audition, Fernando Alonso a décidé de mettre la pression sur la FIA au travers d'un message publié sur son compte officiel Instagram. « C'est l'une de ces rares fois dans ce sport où j'ai le sentiment que nous sommes tous sur la même longueur d'onde et que nous partageons la même opinion concernant les règles et le règlement, a déclaré l'Asturien avant d'aborder le sujet de l'audience prévue ce jeudi. C'est un jour important pour la F1, car cette décision déterminera si nous allons dans la bonne direction. » Alors que la direction de course, partagée par Niels Wittich et Eduardo Freitas est la cible de vives critiques, notamment après sa gestion du dernier Grand Prix du Japon, la sortie de Fernando Alonso pourrait bien ajouter de l'huile sur le feu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.