Essais de Barcelone I (J1) : Meilleur temps pour Hamilton, Pérez surprend, Ferrari joue à cache-cache

Essais de Barcelone I (J1) : Meilleur temps pour Hamilton, Pérez surprend, Ferrari joue à cache-cache©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 19 février 2020 à 18h39

Au terme d'une journée sans incident majeur, Lewis Hamilton a installé sa Mercedes W11 au sommet de la feuille des temps à Barcelone devant Valtteri Bottas et Sergio Pérez. Charles Leclerc et Ferrari ont brillé par leur discrétion.



C'était l'heure de la rentrée en Formule 1 ! A un mois de la manche d'ouverture de la saison 2020 à Melbourne, les dix écuries ont commencé à dévoiler leurs cartes, ou à minutieusement cacher leur jeu, à l'occasion de la première journée d'essais de présaison à Barcelone. Une fois les présentations effectuées dans la ligne des stands, le feu vert a libéré les monoplaces à 9 heures tapantes pour deux séances de travail de quatre heures qui ont été très studieuses. Aucun drapeau rouge à signaler et des cumuls de tours qui ont nettement dépassé les 100 tours sont à signaler à l'issue d'une journée où les monoplaces ont fait preuve d'une fiabilité inhabituelle lors d'un premier roulage d'ampleur. Et honneur aux champions du monde à Barcelone. En effet, alors que Valtteri Bottas a signé le meilleur temps de la matinée au volant d'une W11 flambant neuve (1'17''313), Lewis Hamilton a signé le meilleur des ses 94 tours parcourus dans l'après-midi trois dixièmes plus vite (1'17''313).

Pérez et la surprise Racing Point



Mais ce qu'il faut surtout retenir, c'est que les équipes ont clairement travaillé la fiabilité lors de cette première journée. Aucun roulage sur les pneus les plus tendres apportés par Pirelli n'est à signaler avec des écuries qui ont privilégié les longs runs en pneus bien plus endurants afin de mettre dès à présent leurs machineries à l'épreuve avant une saison record à 22 Grands Prix, si l'épreuve prévue en Chine retrouve une place dans le calendrier, qui va demander une fiabilité à tout épreuve pendant les huit mois que dureront la saison 2020. Derrière les Flèches d'Argent, on retrouve la Racing Point de Sergio Pérez. Plus rose que jamais, la RP20 a surtout étonné les observateurs par ses similitudes avec... la Mercedes de 2019 et avec un aileron avant qui rappelle beaucoup celui de la W11. Avec un meilleur temps à quatre dixièmes de celui de Lewis Hamilton, Sergio Pérez a sans doute fait lever bien des sourcils dans le paddock. Le Mexicain devance d'un peu plus d'un dixième le pilote le plus assidu en piste ce mercredi, Max Verstappen (168 tours parcourus), qui s'est fait remarquer avec un tête à queue dans l'après-midi. Daniil Kvyat, avec les nouvelles couleurs de la Scuderia AlphaTauri, suit son chef de file à deux dixièmes et devance Carlos Sainz Jr et sa McLaren.

Ocon surpris par la Renault, Ferrari en retrait... volontairement ?



Avec une R.S.20 bien différente de sa devancière, Daniel Ricciardo dans l'après-midi et Esteban Ocon dans la matinée ont respectivement signé les septième et huitième temps à neuf dixièmes du tour le plus rapide. « Bien entendu, les F1 évoluent d'année en année mais je n'avais jamais ressenti un tel niveau de grip, a confié le pilote français face à la presse à l'issue de sa matinée de roulage. C'est impressionnant, je n'avais jamais été aussi vite dans certains de ces virages ici. Nous allons probablement battre tous les records des circuits cette année. » George Russell sur la Williams et Lance Stroll sur la Racing Point suivent les deux monoplaces de l'écurie française, qui arbore une livrée noire temporaire avant de montrer ses couleurs définitives à Melbourne. Dominatrice l'an passé au même moment de la saison, pour les résultats que l'on sait ensuite, la Scuderia Ferrari a été l'écurie de pointe la plus discrète. Alors que Sebastian Vettel devait rouler ce mercredi, l'Allemand a cédé le volant à Charles Leclerc en raison d'un état grippal. Le Monégasque a cumulé les tours au volant de la SF1000 (132 au total) mais sans jamais passer sérieusement à l'attaque, son meilleur temps étant à 1''313 de Lewis Hamilton. Après avoir été à l'attaque en 2019, Ferrari serait-elle en train de cacher son jeu. La question n'aura sans doute pas de réponse avant le premier Grand Prix de la saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.