Carnet noir : Ancien président de la FIA, le Britannique Max Mosley est décédé

Carnet noir : Ancien président de la FIA, le Britannique Max Mosley est décédé©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le lundi 24 mai 2021 à 17h20

Ancien président de la Fédération Internationale de l'Automobile, Max Mosley est décédé ce lundi à l'âge de 81 ans.

C'est une personnalité marquante de l'histoire moderne du sport automobile qui est décédée ce lundi. Ancien président de la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) pendant près de deux décennies, Max Mosley s'est éteint ce lundi à l'âge de 81 ans. Une information que la BBC a pu confirmer auprès de l'ancien grand argentier de la Formule 1 Bernie Ecclestone, personnalité proche de l'ancien dirigeant britannique avec lequel il a fondé l'ère moderne de la discipline. Alors qu'il a connu une carrière amateur de pilote, Max Mosley est entré dans le petit monde du sport automobile via l'Association des Constructeurs de la Formule 1 (FOCA), dont il a été conseiller juridique. Jouant de son influence dans le paddock, le natif de Londres a pris la tête de la Fédération Internationale du Sport Automobile (FISA) en 1991, succédant à la personnalité forte qu'était le Français Jean-Marie Balestre. Lors de la fusion entre la FISA et la FIA, Max Mosley s'est alors installé à la présidence de l'ensemble jusqu'en 2009.


Mosley, la sécurité comme cheval de bataille

La présidence du Britannique a connu un tournant à la suite du tragique Grand Prix de Saint-Marin 1994, week-end qui avait vu Roland Ratzenberger puis Ayrton Senna perdre la vie. Max Mosley a alors travaillé à améliorer drastiquement la sécurité en Formule 1. Un engagement que son successeur à compter de 2019, Jean Todt, a alors pris à son compte. Toutefois, la personnalité de Max Mosley a toujours eu une part d'ombre, notamment en raison du passé de son père, Sir Oswald Mosley. Ce dernier a fondé le parti d'extrême-droite British Union of Fascists et n'a jamais caché une certaine sympathie envers le nazisme. La fin de son mandat à la tête de la FIA a été ternie par un scandale sexuel à connotation nazie révélé par le tabloïd News of the World. Toujours sur le thème de l'amélioration de la sécurité dans le monde de l'automobile, Max Mosley a pris la tête de GlobalNCAP, association travaillant en ce sens, en 2011. C'est ainsi une personnalité qui a façonné le sport automobile actuel qui nous a quitté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.