Andretti : Du positif du côté de la FIA pour Michael Andretti

Andretti : Du positif du côté de la FIA pour Michael Andretti©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 07 mai 2022 à 17h00

Si aucune réponse formelle n'a été donné à la candidature de l'écurie Andretti concernant une entrée en F1 en 2024, Michael Andretti a assuré qu'un entretien avec Mohammed Ben Sulayem à Miami lui apporte de l'optimisme.

La Formule 1 est en pleine opération de séduction aux Etats-Unis. Alors que Miami accueille ce week-end son premier Grand Prix et qu'une étape à Las Vegas est prévue dès 2023, seule l'écurie Haas représente le pays dans le paddock. Si Colton Herta a récemment affirmé son envie de venir dans la discipline, Michael Andretti n'a pas abandonné son projet de créer de toutes pièces une nouvelle écurie. Toutefois, depuis l'annonce faite en février dernier, c'est silence radio du côté de la formation américaine et de la FIA. Toutefois, Michael Andretti a fait le déplacement en Floride et a pu s'entretenir directement avec le président de la fédération Mohammed Ben Sulayem et aborder le sujet. Le fils de Mario Andretti a confié que cette discussion peut être jugée comme « positive » pour ce qui est de l'aval donné par la FIA. « Je pense qu'il nous soutient, mais il y a un gros processus à suivre et tout ça », a ajouté Michael Andretti face à la presse.

Andretti : « Le jeu en vaut la chandelle »

S'il concède qu'avoir une réponse pourrait demander « un certain temps », le patron d'Andretti Autosport assure qu'il « y a encore un long chemin à parcourir » même si le patron de la FIA semble avoir apprécié la présentation qui lui a été faite. « Je ne veux pas trop en dire, ils ne veulent pas trop en parler, ajoute Michael Andretti. Mais ce sont des choses positives. » Admettant prendre « un risque », ce dernier assure que «  le jeu en vaut la chandelle ». Toutefois, des voix se sont fait entendre dans le paddock de la F1 contre une potentielle arrivée, qui nécessitera de dépenser 200 millions de dollars comme ticket d'entrée, le patron d'Andretti Autosport assure que son projet est solide et mué par un grand enthousiasme. « Je pense que des millions de personnes le partagent, a-t-il confié au sujet de cet enthousiasme. Ce ne sont simplement pas les bonnes personnes pour le moment. » Toutefois, rien n'est encore fait pour que la grille s'élargisse à une onzième écurie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.