Alpine : Piastri envoyé dans une autre écurie dès l'an prochain ?

Alpine : Piastri envoyé dans une autre écurie dès l'an prochain ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 17 avril 2022 à 19h45

Dans l'incapacité de lui proposer un baquet, Laurent Rossi a envisagé l'idée de prêter son jeune pilote de réserve Oscar Piastri à une autre écurie de F1.

Après son titre de champion de Formule 2, Oscar Piastri est sorti des radars. Alors qu'aucun baquet n'était disponible pour lui en Formule 1, le pilote australien doit se contenter d'un rôle de pilote de réserve pour l'écurie Alpine. Si la formation française a également trouvé un accord avec McLaren pour permettre au natif de Melbourne de remplacer si besoin Daniel Ricciardo ou Lando Norris, tout indique qu'il devra se contenter de séances d'essais tout au long de l'année 2022. L'avenir de la pépite australienne, dont la carrière est gérée par Mark Webber, est en partie lié à Fernando Alonso, Esteban Ocon ayant un contrat longue durée avec Alpine. « Concernant Fernando, c'est tout à fait normal qu'il ne se projette pas plus loin que la fin de la saison, a confié le patron de la marque française Laurent Rossi dans des propos recueillis par le magazine britannique Autosport. Tant qu'il pilote aussi bien, je ne m'arrêterais pas si j'étais à sa place. »

Rossi : « Je ne veux pas le laisser sur le banc de touche »

Si le double champion du monde devait prolonger son retour en F1 au-delà de la saison 2022, l'écurie Alpine n'entend pas bloquer le développement d'Oscar Piastri. L'idée d'un prêt à une autre écurie présente dans le paddock n'est absolument pas exclue mais sera soumise à condition. « Si c'est une solution qui, à un moment donné, me permet de le faire revenir, sans doute que j'y réfléchirai, a assuré Laurent Rossi. Comprenez bien que je veux voir Oscar Piastri se développe, je ne veux pas le laisser sur le banc de touche indéfiniment. Il doit être prêt pour le moment où l'opportunité se présentera. Et cela viendra car il a beaucoup de talent et a le niveau pour prétendre à un de ces 20 baquets. » Voyant en l'Australien « le potentiel de devenir champion du monde », le patron d'Alpine assure qu'il fait partie de ses plans pour l'avenir. « A mes yeux, le scenario idéal est de le voir remporter des courses et des championnats avec nous », a ajouté Laurent Rossi. Pour cela, il faudra qu'Alpine monte dans la hiérarchie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.