Alpine : La justice pourrait être saisie dans l'affaire Piastri

Alpine : La justice pourrait être saisie dans l'affaire Piastri©panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 09 août 2022 à 16h15

Alors qu'elle a investi beaucoup de moyens dans le développement d'Oscar Piastri, l'écurie Alpine envisage sérieusement de saisir la justice afin d'obtenir un dédommagement si l'Australien devait bien rejoindre une autre écurie.



L'écurie Alpine semble commencer à tourner la page Oscar Piastri. Remplaçant annoncé de Fernando Alonso la saison prochaine, le jeune pilote australien a rejeté cette opportunité. Le tout sur fond d'accord avec McLaren pour remplacer un Daniel Ricciardo en disgrâce dès 2023. Si Otmar Szafnauer a récemment critiqué le manque de loyauté du natif de Melbourne et affirmé avoir un contrat en bonne et due forme avec lui pour 2023, le patron de l'écurie Alpine a évoqué ce qu'il pourrait advenir si Oscar Piastri n'est définitivement pas dans le baquet de la deuxième monoplace de la formation française la saison prochaine. En effet, le dirigeant américain n'a pas rejeté l'idée de saisir la justice afin d'obtenir un dédommagement vis-à-vis des sommes dépensées depuis plusieurs années pour préparer le pilote de 21 ans à ses débuts en Formule 1. « Nous sommes sûrs à plus de 90% d'aller devant la Haute Cour, c'est ce que nous ferons », a affirmé Otmar Szafnauer dans des propos recueillis par l'agence Reuters.

Szafnauer prêt à saisir la justice

Avant une telle extrémité, tout indique qu'Alpine va se tourner vers la Fédération Internationale de l'automobile (FIA) et son Bureau de Reconnaissance des Contrats (CRB). « Si le CRB dit 'Votre licence n'est valable qu'à Alpine' et qu'Oscar Piastri dit 'C'est génial mais je ne conduirai jamais pour eux, je vais rester assis pendant un an', alors vous devez aller devant la Haute Cour pour obtenir une compensation », a ajouté le patron de la formation française. S'il s'est refusé à donner un montant pour l'ensemble de l'investissement de la marque dans le développement du pilote australien, champion de Formule 3 en 2020 puis de Formule 2 en 2021 sous l'égide de l'Alpine Academy, Otmar Szafnauer a assuré que les calculs seront faits si une action en justice est bien lancée. « Nous ne nous sommes pas assis avec les comptables pour calculer tout ce que nous avons dépensé. Nous devrons le faire si nous allons devant la Haute Cour », a ajouté le patron de l'écurie française. Une affaire qui est loin d'être réglée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.