AlphaTauri : Une saison 2020 sur la lancée de 2019, c'est ce que vise Pierre Gasly

AlphaTauri : Une saison 2020 sur la lancée de 2019, c'est ce que vise Pierre Gasly©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 16 février 2020 à 22h31

En marge de la présentation de la Scuderia AlphaTauri, nouveau nom de Toro Rosso, Pierre Gasly a assuré vouloir continuer en 2020 sur la lancée de sa fin de saison 2019.



Nouveau nom, nouvelles couleurs, nouvelles ambitions. Pour la saison 2020 de Formule 1, l'écurie basée à Faenza a décidé de tout changer. Ne l'appelez plus Scuderia Toro Rosso mais Scuderia AlphaTauri, du nom d'une marque de vêtements du groupe autrichien Red Bull. La monoplace 2020, baptisée AT01 et issue de la très proche collaboration avec l'écurie-sœur Red Bull Racing, va arborer une livrée majoritairement blanche avec des accents bleus qui va détonner dans le paddock. Coéquipier de Daniil Kvyat, Pierre Gasly reste sur son premier podium au Brésil en fin de saison 2019 et compte bien accompagner le renouveau de son écurie avec une ambition élevé. « Le podium de l'an dernier au Brésil était la meilleure course de ma carrière, rappelle le Français. L'objectif est de réitérer ce genre de performance autant que possible. »

Tost : « Nous visons le Top 5 »

Si Pierre Gasly n'est pas dithyrambique niveau ambition, on ne peut pas dire la même chose de son patron Franz Tost. « C'est une nouvelle voiture, une nouvelle saison, et je dois dire que nous sommes très optimistes pour cette saison », a confié l'Autrichien en marge de la présentation de l'écurie effectuée en grande pompe à Salzbourg, dans le réputé Hangar-7 de Red Bull. Misant beaucoup sur les synergies avec Red Bull Racing, le patron de l'écurie de Faenza assure vouloir viser le milieu du tableau, au plus près de l'écurie de pointe du groupe. « Je dois dire que nous avons une relation étroite avec Red Bull Technologies : nous avons les suspensions arrière, la boîte de vitesses, l'hydraulique, les suspensions avant de Red Bull Racing. Cela signifie que mécaniquement, nous sommes très compétitifs, rappelle Franz Tost. Nous visons le Top 5 du championnat constructeurs, et nos principaux rivaux sont Renault, McLaren, Racing Point et Haas. » Si le premier roulage à Misano en fin de semaine s'est bien déroulé, les premières réponses ne viendront pas avant Melbourne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.