Alfa Romeo : Prolongation de l'accord entre la marque italienne et Sauber

Alfa Romeo : Prolongation de l'accord entre la marque italienne et Sauber©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 14 juillet 2021 à 16h40

Associées depuis 2018, l'écurie suisse Sauber et la marque italienne Alfa Romeo vont rester liées pour plusieurs saisons dans le cadre du championnat du monde de F1.

Le nom Alfa Romeo ne va pas quitter la Formule 1 à moyen terme. Revenue dans la discipline en 2018 au travers d'un partenariat technique et commercial très rapidement renforcé pour permettre à Sauber de prendre son nom en 2019, la marque italienne a officialisé une prolongation « pour plusieurs saisons » de cette alliance avec l'écurie dirigée par le Français Frédéric Vasseur. Un accord qui est présenté comme « un nouveau et excitant chapitre dans la longue et prestigieuse histoire dans le sport automobile de deux marques ayant un important héritage ». Alors que la F1 va entrer en 2022 dans une nouvelle ère, avec de nouvelles monoplaces, Sauber et Alfa Romeo se sont mis d'accord pour avoir des « objectifs ambitieux » de progression année après année, voyant dans ce changement de réglementation la possibilité de faire « un important pas en avant », favorisé par la mise en place d'une limite aux budgets des écuries supérieure aux dépenses de l'écurie suisse depuis plusieurs années.


Un accord qui va au-delà de la Formule 1

Cet accord entre la marque de Milan et l'écurie basée à Hinwil ne se bornera pas à la seule activité Formule 1, les rapprochements entre les deux entités concernant également les véhicules de route d'Alfa Romeo. Un accord qui intervient alors que l'écurie a récemment signé les nouveaux Accords Concorde lui permettant de participer au championnat du monde au minimum jusqu'à la fin de la saison 2025. « Nous sommes ravis d'annoncer la prolongation de ce partenariat. Alfa Romeo a été un partenaire incroyable au cours des dernières années et nous sommes plus excités pour les chapitres à venir, a déclaré Frédéric Vasseur dans un communiqué. La nouvelle réglementation nous offre l'opportunité de faire un pas de plus en avant et je suis convaincu que nous sommes bien placés pour progresser ensemble. Nous sommes impatients concernant notre avenir commun et de continuer à nous rapprocher du haut de la grille de départ. » La question du partenariat avec Alfa Romeo réglée, le patron de l'écurie suisse va pouvoir se pencher sur un dossier tout aussi brûlant, celui de ses pilotes pour 2022 et au-delà, avec le possible départ à la retraite de Kimi Räikkönen à l'issue de cette saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.