Affaire Racing Point : L'affaire est close après le retrait des appels de Ferrari et Racing Point

Affaire Racing Point : L'affaire est close après le retrait des appels de Ferrari et Racing Point©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 06 septembre 2020 à 20h15

La sanction décidée par la FIA contre Racing Point pour l'utilisation d'écopes de freins non réglementaires est définitive à l'issue du retrait des derniers appels encore interjetés.

Il n'y a désormais plus d'« affaire Racing Point ». Sanctionnée d'une pénalité de quinze points au classement constructeurs d'une d'une amende 400 000 euros pour avoir utilisé des écopes de freins ne respectant pas l'obligation imposée par le règlement sportif de concevoir en interne cette partie de la monoplace, l'écurie britannique a finalement renoncé à contester le verdict des commissaires de la FIA devant la Cour Internationale d'Appel. Après avoir vu McLaren, Renault ou encore Williams faire marche arrière dans la procédure, l'équipe détenue par un consortium mené par Lawrence Stroll a finalement accepté son sort. Une décision qui intervient alors que les écuries et la FIA ont travaillé afin de modifier la réglementation pour empêcher toute copie des pièces d'une autre écurie à l'avenir. « Nous nous félicitons de la résolution à laquelle les équipes sont parvenues, et nous sommes heureux que la FIA ait apporté les clarifications nécessaires sur les règles relatives aux pièces listées et non listées, assure Racing Point dans un communiqué. Les commissaires et toutes les parties impliquées dans la procédure d'appel reconnaissent qu'il y avait un manque de clarté dans les règlements et que nous ne les avons pas délibérément enfreints. Maintenant que l'ambiguïté autour des règlements a été levée, nous avons décidé de retirer notre appel dans l'intérêt général du sport. »

Ferrari jette également l'éponge

A la suite de l'annonce de Racing Point, seule l'écurie Ferrari était encore concernée par un appel afin d'obtenir une sanction plus lourde contre l'équipe basée à Silverstone. L'écurie de Maranello a également mis en avant les récentes tractations entre les écuries et la FIA au sujet de la rétro-ingénierie et des modifications réglementaires nécessaires afin de maintenir intacte la notion de constructeur au cœur de la Formule 1 pour justifier son retrait de la procédure. « Ces dernières semaines, la collaboration entre la FIA, la Formule 1 et les écuries a produit une série d'actions, des amendements aux Règlements Technique et Sportif 2021, approuvés par la Commission F1 et le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA, et des Directives Techniques, qui clarifient les responsabilités de chacun des participants au championnat dans le design des pièces d'une monoplace et introduisent des procédures de surveillance spécifiques pour garantir que la lettre et l'esprit de la réglementation sont pleinement respectés, assure l'écurie italienne dans un communiqué. La Scuderia Ferrari exprime sa reconnaissance pour la rapidité avec laquelle la FIA et la Formule 1 se sont attaquées efficacement à un aspect fondamental de l'ADN de ce sport hautement compétitif. » Une décision qui confirme que la route prise par Racing Point ne pourra plus être empruntée par une autre écurie à l'avenir, alors que la F1 se prépare à une révolution en 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.