24 Heures du Mans : Charles Leclerc veut remettre ça, mais en réel cette fois

24 Heures du Mans : Charles Leclerc veut remettre ça, mais en réel cette fois©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT : publié le mardi 16 juin 2020 à 12h57

Dix-huitième ce week-end des 24 Heures du Mans en virtuel, Charles Leclerc n'a pas caché après la course qu'il aimerait bien participer un jour à l'épreuve mythique, mais en réel cette fois.



« J'espère vraiment la faire en réalité un jour, c'est un rêve depuis tout petit de participer à cette course. C'est une course mythique. C'est clairement un objectif. »Les 24 Heures du Mans virtuels ont visiblement donné des idée, mais surtout des envies, à Charles Leclerc (22 ans), interrogé dimanche sur Eurosport. Ce week-end, au même titre que plusieurs de ses concurrents habituels sur les circuits de F1 (Max Verstappen, Pierre Gasly et Lando Norris étaient notamment de la partie), le petit prodige de l'écurie Ferrari a profité du (long) break imposé par la pandémie de Covid-19 pour participer à cette version virtuelle de la mythique épreuve d'endurance mancelle, première du nom. Leclerc, arrivé au pied du podium du dernier Championnat du monde de la catégorie reine derrière le champion du monde Lewis Hamilton, son dauphin Valtteri Bottas et Verstappen, a dû se contenter de la 18eme place. Le Monégasque, qui pilotait pour l'occasion une Ferrari 488 GTE, ne savait pas trop quoi penser de sa prestation après-coup, lui qui est plutôt habitué à jouer les premiers rôles et à dépasser plutôt qu'à se faire dépasser, d'autant qu'il s'est retourné pendant la course (en contact avec le podium en début de course, il a perdu tout espoir après une panne de serveur).

Leclerc : « L'idée de la faire en réalité un jour »

« Je ne sais pas s'il faut en rire ou en pleurer », avouait même l'intéressé sur Twitter ensuite. Mais, visiblement, cette mésaventure n'a pas refroidi le coéquipier de Sebastian Vettel chez Ferrari F1. A l'entendre, le héros du dernier court-métrage imaginé par Claude Lelouch (« Le Grand Rendez-vous », où Leclerc fonce dans les rues de Monaco) a pris beaucoup de plaisir, même s'il ne s'agissait que de virtuel. Et cela lui a donné envie de remettre ça, mais en réel cette fois. Au même titre que Fernando Alonso avant lui, le jeune pilote ne cache pas qu'il se verrait bien participer un jour aux 24 Heures du Mans. « C'était incroyable. J'ai pris énormément de plaisir. C'est une course que j'ai toujours regardée depuis tout petit. C'était l'occasion de la faire. Bien sûr, uniquement virtuellement pour l'instant, mais avec l'idée de la faire en réalité un jour. » En attendant de peut-être réaliser l'un des rêves de gamin, le Monégasque va d'abord s'attacher à reprendre au plus vite le pouls de la compétition et des circuits de F1. Tout sauf simple étant donné le contexte. « Je vais aller à Maranello cette semaine et celle d'après pour préparer au mieux la première course, car cela fait pas mal de temps que nous ne sommes pas montés dans la voiture et que nous n'avons pas roulé. Il faut un peu tous se remettre à niveau avant la première course (le 5 juillet prochain en Autriche) pour être complètement prêt. » Le Mans, Charles Leclerc aura tout le temps d'y penser plus tard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.