Tourist Trophy : McGuinness, lui aussi, a failli mourir... à cause d'un ballon

Tourist Trophy : McGuinness, lui aussi, a failli mourir... à cause d'un ballon©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 08 juin 2022 à 19h21

John McGuinness, 50 ans et ancien pilote MotoGP (trois courses entre 1998 et 2000), est surtout connu pour être un mythe du Tourist Trophy, où il a bien failli connaître un terrible accident la semaine dernière. Quasiment banal sur cette course dingue.



Les traditionnelles et bien malheureuses hécatombes se poursuivent au Tourist Trophy, qui a fait de sa dangerosité une de ses caractéristiques rendant cette course si unique sur les routes de l'île de Man. Entre les différentes catégories, ainsi que les nombreuses séances (essais, qualifications) et les courses, l'événement s'étire sur deux semaines, en l'occurrence du 28 mai au 11 juin pour cette année. Samedi, John McGuinness, légende du Tourist Trophy avec 23 victoires - deuxième meilleur total de l'histoire, derrière les 26 de Joey Dunlop -, a bien failli être le quatrième en une semaine à perdre la vie. Une vidéo le montre ainsi frôlant à toute vitesse un ballon de football traînant négligemment sur le bitume... Le même jour, le Français Olivier Lavorel a eu moins de chance et fait partie des participants décédés.

Agé de 35 ans, il était passager d'un sidecar et s'engageait pour la première fois sur le Tourist Trophy. Son pilote César Chanel a été grièvement blessé et la course, arrêtée après l'accident, n'a pas repris dans la catégorie en question. Depuis sa création il y a plus d'un siècle, en 1907, la course a causé la mort de 262 personnes. L'édition 2016 reste la plus meurtrière de l'histoire avec cinq décès. Dès 2007, McGuinness lui-même affirmait qu'il ne savait pas "pourquoi on revient, pour quelle ambition, même ceux qui le courent depuis des années". Comptant initialement pour le championnat du monde de moto, la course en a été retirée en 1970 après un décès de trop. Conclusion, "c'est une course folle qui devrait être interdite", d'après le champion du monde 1987 Wayne Gardner (qui s'exprimait ainsi en 2010).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.