Les 24 Heures du Mans pour Rossi en 2022, et plus encore ?

Les 24 Heures du Mans pour Rossi en 2022, et plus encore ?©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 26 novembre 2021 à 20h32

Si son programme est encore loin d'être clair, c'est bien en voiture que Valentino Rossi parcourra les circuits l'année prochaine. Le tout récent retraité de MotoGP le confirme et sa première course de la saison, les 12 Heures du Golfe, est pour bientôt.



Après 26 ans en MotoGP, Valentino Rossi basculera l'an prochain sur la course automobile : "J'ai toujours aimé ça, je suis né d'abord pour piloter des voitures. Je ne sais pas si ça sera aussi beau et amusant que la moto, on verra bien..." Mais le "Docteur", nonuple champion du monde sur deux roues, hésiterait encore entre l'Endurance et le GT pour assouvir ses envies. Seule certitude pour le moment : le mythe de 42 ans sera engagé aux 12 Heures du Golfe au mois de janvier 2022, à Abu Dhabi. Il y a déjà participé cette année en GT3, sur une Ferrari 488, et avait terminé quatrième avec ses deux compatriotes Luca Marini et Alessio Salucci. En 2012, déjà, il pilotait également une Ferrari 458 Italia GT3, preuve de sa réelle appétence pour le volant et les quatre roues.

En 2019 (pour Endurance-info.com), il énumérait plusieurs courses dont il rêve : "Les 24 Heures de Spa, les 24 Heures du Mans et celles du Nürburgring... Il y en a au moins cinq ou six." En 2006, Valentino Rossi était aussi passé proche de rejoindre la F1, après des tests avec Ferrari. "C'était à Valence, en février, rappelle-t-il à La Gazzetta dello Sport. On s'est assis et je leur ai demandé ce qu'ils voulaient faire. Ils m'offraient alors un programme sérieux, mais pas directement avec eux, d'abord avec une voiture plus lente et comme pilote d'essai. J'ai refusé." Sans doute vécu comme un crime de lèse-majesté par le roi italien, alors que ses chronos se rapprochaient à sept dixièmes de ceux de Michael Schumacher. Luca Di Montezemolo, le patron de l'époque chez la Scuderia, confirmait cette année à Motorsport.com qu'une place chez Sauber pouvait lui être proposée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.