Indycar : Quand Alonso fonce dans un mur

Indycar : Quand Alonso fonce dans un mur©Media365

Paul Rouget : publié le vendredi 14 août 2020 à 17h46

Fernando Alonso a encore connu une sortie de piste lors des essais aux 500 miles d'Indianapolis. Un accident qui ne devrait cette fois pas lui coûter la qualification.

 

Décidément, Fernando Alonso n'est pas verni. Pour la deuxième année consécutive, le pilote espagnol a été le premier jeudi à connaître une sortie de piste, de nouveau lors de la deuxième journée d'essais des 500 miles d'Indianapolis. Au volant de sa Arrow McLaren SP No. 66, il est même allé percuter un mur après le quatrième virage, alors qu'il restait moins de 45 minutes dans cette séance à rallonge. Il s'en est heureusement tiré sans dommage, sortant immédiatement de sa voiture, qui n'a pas trop été abîmée dans l'accident. "Quand on perd le contrôle de la voiture et son grip à cet endroit, les murs sont très proches. Malheureusement, c'est encore arrivé. Mais on va apprendre de ça. Là, on ne peut rien faire mais on repartira demain", a ensuite réagi l'ancien double champion du monde de Formule 1 (2005 et 2006), aujourd'hui âgé de 39 ans. Et si son accident de l'an dernier lui avait coûté la qualification pour la mythique épreuve, il est cette fois assuré d'y participer, la course n'accueillant cette année que 33 voitures en raison de la crise sanitaire. En 2017, pour sa première participation aux 500 miles, il s'était classé à la 29e place.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.