IndyCar : Parti dernier, Pagenaud finit au pied du podium

IndyCar : Parti dernier, Pagenaud finit au pied du podium©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le dimanche 19 juillet 2020 à 08h16

Au lendemain de sa magnifique victoire à Iowa, après être parti 23eme sur la grille, Simon Pagenaud est une nouvelle fois parti dernier, mais a fini quatrième.

Pas de deuxième exploit pour Simon Pagenaud ! Le pilote français d'IndyCar n'a pu faire mieux « que » quatrième de la deuxième course Iowa 250s ce samedi, au lendemain de sa fabuleuse victoire. Comme la veille, le Poitevin de 36 ans a dû partir 23eme et dernier sur la grille, puisqu'il n'avait pas pu participer à la séance de qualification (qui avait lieu jeudi soir) en raison d'un problème de pression d'essence. Mais cela ne l'a pas empêché de réussir une très belle remontée tout au long des 250 tours, pour terminer quatrième, à un peu plus de six secondes de son coéquipier chez Penske, l'Américain Josef Newgarden, qui devient ainsi le premier pilote à gagner à Iowa après être parti en pole. Le Français a pourtant fait quatre arrêts aux stands, alors que la plupart de ses rivaux en ont effectué trois.

Les 500 miles d'Indianapolis dans le viseur

Grâce à cette quatrième place, Simon Pagenaud occupe la deuxième place du classement général après six courses sur quatorze, avec 195 points, derrière le Néo-Zélandais Scott Dixon (Chip Ganassi Racing), qui en compte 244. L'autre pilote français présent en IndyCar, Sébastien Bourdais (AJ Foyt Racing), ne dispute pas toutes les courses cette saison et n'était pas présent dans l'Iowa. Les pilotes Indycar vont désormais pouvoir profiter de deux semaines de repos, avant de disputer les Honda Indy 200 à Lexington, dans l'Ohio, le 9 août, la dernière course avant les 500 miles d'Indianapolis (23 août). Simon Pagenaud est d'ailleurs le tenant du titre de cette mythique épreuve qui, pour la première fois de l'histoire, se déroulera en août et pas en mai, en raison du reformatage du calendrier pour cause de pandémie de coronavirus. Le pilote français sera-t-il capable de rééditer l'exploit, qui lui avait valu une rencontre avec Donald Trump à la Maison Blanche ? Cela sera sans doute plus simple en ne partant pas dernier sur la grille.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.