IndyCar - GP d'Indianapolis : Grosjean partagé après son premier podium

IndyCar - GP d'Indianapolis : Grosjean partagé après son premier podium©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365, publié le dimanche 16 mai 2021 à 09h45

Parti en pole position, Romain Grosjean a dû se contenter de la 2eme place dans ce GP d'Indianapolis. Après son premier pilote en IndyCar, le Français semblait partagé entre la joie et la déception à l'issue de la course.



Malgré tout, Romain Grosjean se souviendra de ce Grand Prix d'Indianapolis. Après avoir signé la pole position vendredi, le Français a terminé sur le podium samedi, terminant derrière le Néerlandais Rinus VeeKay, pour sa 3eme course seulement en IndyCar. « On est forcément un peu... Je ne dirais pas déçu, mais on finit 2eme alors qu'on avait la victoire à portée de main. On a été malchanceux avec le trafic. Rinus VeeKay a fait une stratégie décalée, il a bien joué son coup. Mais c'est une très belle histoire et une belle manière de commencer le mois de mai. (...) VeeKay avait été super rapide dès la première séance d'essais et dans des conditions plus fraîches. Il a démarré avec les pneus noirs et quand j'ai rattrapé les voitures les plus lentes, il a fait un arrêt un peu plus tôt et a eu de l'air propre ensuite. De notre côté, on était moins rapides sur les gommes noires et lors du dernier relais, j'ai perdu du temps derrière Sébastien Bourdais », a notamment confié le pilote de l'écurie Dale Coyne Racing.

Grosjean cherche à « aller plus vite en IndyCar »

« C'est une voiture que j'aime conduire, qui ressemble à celle de GP2 que j'ai conduite en 2011 et avec laquelle j'ai été compétitif. J'ai aussi un bon groupe de personnes autour de moi à commencer par les ingénieurs. Ed Jones, mon coéquipier, m'aide beaucoup. Honda et Firestone m'ont aussi permis de me mettre au niveau en me disant quoi faire et quoi ne pas faire. En tant que rookie, j'ai eu quelques jours d'essais en plus, ce qui est toujours bien, a par la suite expliqué Grosjean, lors d'une interview donnée à L'Equipe. Et puis en dix ans de Formule 1, j'ai dû m'adapter à des voitures très différentes, certaines très compétitives et d'autres affreuses, je ne donnerais pas de nom, et on apprend comment à s'adapter. Mais je pense qu'il me reste encore quelques petites choses à comprendre pour aller plus vite en IndyCar. (...) Je ne pense pas avoir à prouver ce que je peux faire à qui que ce soit. (...) Il y a aussi le soutien des fans que j'ai pu recevoir via les réseaux sociaux ou du public aujourd'hui. C'est incroyable à vivre. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.