EWC - Bol d'Or : Après Le Mans, le Yoshimura SERT signe un deuxième succès cette saison

EWC - Bol d'Or : Après Le Mans, le Yoshimura SERT signe un deuxième succès cette saison©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 19 septembre 2021 à 15h35

Déjà vainqueur des 24 Heures du Mans, le Yoshimura SERT a remporté le Bol d'Or ce dimanche au Castellet avec pas moins de 19 tours d'avance sur son plus proche rival.



Gregg Black, Xavier Siméon et Sylvain Guintoli n'ont quasiment jamais été inquiétés. A l'issue de 24 heures de course sur le Circuit Paul-Ricard du Castellet, le trio engagé par l'écurie Yoshimura SERT a remporté sans coup férir la 84eme édition du Bol d'Or, troisième des quatre manches du championnat du monde d'endurance FIM EWC. Une course qui a été marquée par une météo très difficile, notamment durant la nuit, et un très grand nombre d'abandons. En effet, seuls 20 des 41 engagés ont vu le drapeau à damier ce dimanche. Au terme du double tour d'horloge, la Suzuki GSX-R 1000 flanquée du numéro 1 a bouclé la bagatelle de 704 tours pour remporter l'épreuve pour la deuxième fois de suite après 2019, l'édition 2020 ayant été annulée en raison de la crise sanitaire. Alors que le SRC Kawasaki, leader du championnat avant le départ et candidat naturel au podium, a jeté l'éponge, et l'écurie FCC TSR Honda ont tous deux jeté l'éponge avant la mi-course, c'est avec 19 tours d'avance que le Yoshimura SERT s'est imposé.

Le Yoshimura SERT reprend la tête du championnat

Une deuxième place qui revient à l'équipage formé par Randy de Puniet, Robin Mulhauser et Roberto Rolfo et engagé par l'écurie Moto Ain sur une Yamaha YZF-R1. Un trio avec deux anciens pilotes de Grand Prix qui a su éviter les pièges pour devancer de quatre boucles le BMRT 3D Maxxess Nevers, avec Anthony Loiseau, Jonathan Hardt et Julien Pilot au guidon de la Kawasaki ZX-10R. Une écurie qui s'adjuge également la catégorie SuperStock. Après avoir dominé les 24 Heures du Mans, le Yoshimura SERT signe sa deuxième victoire de la saison et fait oublier sa 17eme place à l'occasion des 12 Heures d'Estoril en juillet dernier. Profitant des défaillances de ses rivaux, l'écurie franco-japonaise profite de son succès au Castellet pour reprendre la tête du championnat du monde d'endurance avant l'ultime manche de la saison. Initialement prévue à Suzuka pour la traditionnelle course de huit heures, cette manche aura finalement lieu le 9 octobre prochain sur le circuit de Most, en République tchèque.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.