Endurance : Grosjean signe avec Lamborghini

Endurance : Grosjean signe avec Lamborghini©Panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mardi 06 décembre 2022 à 10h39

Romain Grosjean (36 ans), qui pilote en Indycar depuis la fin de son aventure en Formule 1, s'est engagé avec Lamborghini pour participer à des courses d'endurance, et notamment aux 24 Heures du Mans en 2024.


Une nouvelle aventure pour Romain Grosjean ! La saison prochaine, le pilote français de 36 ans concourra toujours en Indycar, mais il va ajouter une corde à son arc en prenant part à des courses d'endurance au sein de la prestigieuse écurie Lamborghini, avec en pointe d'orgue une participation aux 24 Heures du Mans en 2024. Retraité de la Formule 1 depuis 2020, Grosjean a terminé 15eme (avec Rick Ware Racing en 2021) puis 13eme (avec Andretti en 2022) du championnat d'Indycar, sans remporter de course, et va repartir pour une troisième saison, toujours avec Andretti, entre mars et septembre 2023. Mais en plus, le miraculé du GP de Bahreïn 2020 prendra part à quelques courses d'endurance en GT3 dans le championnat nord-américain IMSA, avant de se consacrer au développement de sa voiture en vue des 24 Heures du Mans, comme il l'a expliqué dans les colonnes de L'Equipe. « Je vais participer à des courses en GT dans une Lamborghini Huracan GT3 EVO2, à commencer par les 24 Heures de Daytona en janvier, puis Sebring en mars, et peut-être Watkins Glen en juin. On avait envisagé les 24 Heures du Spa car c'est une grosse course en GT mais il y a un Grand Prix d'Indycar le même week-end (2 juillet). Le prototype LMDh arrivera aux États-Unis en août. Ça tombe bien, le Championnat Indycar se terminant en septembre, à partir de ce moment-là je vais pouvoir me concentrer uniquement sur le développement de la voiture », détaille le pilote. En principe, les calendriers sont assez bien conçus pour que les disciplines ne se chevauchent pas trop souvent.

Le bon souvenir de 2010

Romain Grosjean avait déjà participé aux 24 Heures de Mans en 2010, alors qu'il n'était plus en F1. Et il espère bien renouveler l'expérience plusieurs fois, car il s'agit pour lui d'un vrai rêve de gosse. « En 2010, c'était une expérience exceptionnelle ! Je me souviens, on a cassé le moteur dans les stands, j'étais au volant. Au moment de le redémarrer, il a lâché. Du coup avec mon ami Adrien Paviot, on est allés se poster au virage Dunlop pour voir les voitures passer, il était 3 heures du matin. Je n'étais plus en mode pilote, mais en mode spectateur. Cette course, c'est une fête sur une semaine, contrairement aux Grands Prix auxquels j'ai l'habitude de participer. Par ce côté-là, ça ressemble aux 500 Miles d'Indianapolis, où se rend aussi une foule de passionnés. (...) Quand j'ai commencé ma carrière en karting, si on m'avait dit tu feras le GP de Monaco en F1, les 500 Miles d'Indianapolis et les 24 Heures du Mans dans la catégorie reine, je ne sais pas si je l'aurais cru. » A 36 ans, Romain Grosjean vit toujours un rêve éveillé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.