500 Miles d'Indianapolis : Alonso satisfait d'avoir vu l'arrivée, Pagenaud piégé par le trafic

500 Miles d'Indianapolis : Alonso satisfait d'avoir vu l'arrivée, Pagenaud piégé par le trafic©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le lundi 24 août 2020 à 13h06

Un an après sa victoire lors des 500 Miles d'Indianapolis, Simon Pagenaud a vécu une course bien différente, plus difficile. Fernando Alonso, pour sa part, a simplement apprécié le fait d'avoir pu finir la course pour la première fois.

C'était clairement un jour sans pour Simon Pagenaud. Tenant du titre des 500 Miles d'Indianapolis, le Poitevin a tout tenté pour revenir aux avant-postes, profitant même d'une stratégie décalée pour mener la course durant quatorze tours. Mais une séance de qualifications manquée aura finalement coûté cher. « C'est vraiment dommage d'avoir dû démarrer aussi loin. Je pense vraiment que Chevrolet nous avait fourni un incroyable moteur pour la course. Il y avait tellement de puissance, s'est extasié Simon Pagenaud dans des propos recueillis par le quotidien L'Equipe. Si on avait commencé un peu plus haut, on n'aurait pas perdu autant de temps dans le trafic. J'ai vraiment l'impression qu'on avait une des meilleures voitures. »


Pagenaud handicapé par un accrochage

S'il pouvait espérer un bon résultat, un changement d'aileron avant dans la deuxième moitié de course l'a fait reculer dans la hiérarchie pour finalement finir à la 22eme place, à deux tours de Takuma Sato, vainqueur de l'épreuve pour la deuxième fois de sa carrière. « J'étais à l'extérieur de Ryan Hunter-Reay et il est venu toucher mon aileron avant comme si je n'étais pas là. Donc on a dû rentrer au stand pour mettre un nouvel aileron et tout s'est écroulé à partir de là, résume le natif de Montmorillon. À la fin de la course, on faisait des tours parmi les plus rapides du plateau... La voiture était vraiment, vraiment bonne et ç'aurait été sympa de faire partie du final. Ce n'était pas notre année. On reviendra l'an prochain et on sera forts. » Une nouvelle tentative que ne devrait pas connaître Fernando Alonso. Engagé par Renault en F1 pour 2021 et 2022, l'Asturien ne pourra pas revenir dans l'Indiana durant cette période.


Alonso « content de franchir la ligne d'arrivée »

Une troisième participation du pilote McLaren qui aura été marquée par des soucis d'embrayage peu après la mi-course. « Cela a été une course à rebondissements pour nous. On n'a pas connu un seul tour facile. J'ai commencé à être satisfait de la voiture et puis au tour 110, alors qu'on avait passé la moitié de la course à remonter de la 26eme à la 15eme place, on a eu un problème d'embrayage qu'on ne pouvait pas résoudre, a confié Fernando Alonso dans des propos recueillis par le quotidien L'Equipe. J'ai fini la course sans embrayage et à chaque arrêt, il fallait pousser la voiture, mettre une vitesse et partir. Ça nous a coûté un tour qu'on n'a jamais pu reprendre. » Seule satisfaction pour le double champion du monde de F1, avoir pu finir la course après une première tentative prometteuse achevée avec une rupture de son moteur et, l'an passé, une élimination dès les qualifications. « Je suis quand même content de franchir la ligne d'arrivée et d'avoir terminé les 500 Miles. C'est le point positif. Je suis fier du travail qu'on a fait ces deux dernières semaines. On a essayé pendant la course mais la chance n'était pas avec nous. » La Triple Couronne devra donc encore attendre pour Fernando Alonso.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.