24 Heures du Mans : Une plateforme pour suivre la course malgré le coronavirus

24 Heures du Mans : Une plateforme pour suivre la course malgré le coronavirus©Media365

Guillaume MARION : publié le vendredi 18 septembre 2020 à 19h20

Alors que les 24 Heures du Mans se dérouleront ce week-end pour la première fois de leur histoire à huis clos, à cause du coronavirus, la célèbre course d'endurance a créé une plateforme pour suivre au plus près cette 88eme édition.



A cause de la pandémie de coronavirus dans le monde, les 24 Heures du Mans a dû se réinventer. En effet, pour la première fois de son histoire la plus célèbre des courses d'endurance se fera sans public. Histoire de ne pas trop pénaliser les fans, les organisateurs ont donc créé une plateforme pour leur offrir une expérience immersive via un site gratuit « 24h-united.com », qui proposera des contenus exclusifs durant tout le week-end, à savoir des interviews, des images à bord des mono-places ou des coulisses de l'événement. A noter, qu'une collecte de fonds va être mise en place en faveur de la société européenne de réanimation. De plus, « les généreux donateurs qui contribueront à partir de 150 euros auront un pavé à leur nom qui sera installé au cœur du circuit », a notamment expliqué Stéphane Darracq, le directeur général à l'Automobile Club de l'Ouest, organisateur de l'événement.

« Tenter de retranscrire dans le virtuel des émotions physiques »

« Nous avons donc cette année un double défi, c'est d'abord de permettre aux spectateurs de suivre la course depuis chez eux et de leur apporter une expérience enrichie par rapport au seul contenu télévision. Mais c'est aussi d'être en phase bien évidemment avec les enjeux sociétaux du moment, nés de la crise sanitaire, a également confié Darracq, lors d'un entretien à 20 Minutes. Comme beaucoup d'événements sportifs et culturels, nous sommes poussés à réinventer ainsi l'expérience de nos spectateurs et tenter de retranscrire dans le virtuel des émotions physiques tout cela nécessite de réinventer l'expérience spectateur et trouver de nouveaux moyens de partager en créant sur la plateforme une sorte de Fan Zone virtuelle. L'une des thématiques sera par exemple celle des femmes dans la course afin d'illustrer le caractère précurseur de l'ACO dans ce domaine avec par exemple la première femme pilote dans les années 30 sur une Bugatti et des références filmées aux 59 autres femmes au total engagées depuis les premières 24 Heures du Mans en 1923. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.