24 Heures du Mans : Le retour de Ferrari en 2023 inspire Charles Leclerc

24 Heures du Mans : Le retour de Ferrari en 2023 inspire Charles Leclerc©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 28 février 2021 à 20h20

Après avoir pris part aux 24 Heures du Mans virtuelles en 2020, Charles Leclerc n'a pas écarté l'idée de participer au retour de Ferrari dans l'élite de l'endurance en 2023.

C'est la confirmation que beaucoup d'aficionados de l'endurance espéraient sans y croire. A partir de la saison 2023, Ferrari va rejoindre Toyota, Glickenhaus, Peugeot, Porsche et Audi dans la catégorie Hypercar, la nouvelle élite du championnat du monde d'endurance (WEC). Avec un prototype conçu à 100% à Maranello, la marque italienne entend ajouter une dixième victoire aux 24 Heures du Mans à son palmarès. Pour cela, elle pourrait bien compter sur les pilotes que la Scuderia a déjà sous contrat. En effet, en marge de la présentation de la saison 2021 de Formule 1, Charles Leclerc n'a pas caché son enthousiasme pour le nouveau projet de Ferrari. « J'aime Le Mans, j'en ai toujours été fan. Si l'opportunité se présente, alors je serais très heureux de participer, a confié celui qui, l'an passé, avait pris part aux 24 Heures du Mans virtuelles. Pour le moment, je me concentre principalement sur la Formule 1. Mais, encore une fois, s'il y a une opportunité, pourquoi pas ? » Si une participation à l'ensemble de la saison du WEC n'est pas envisageable en raison de son engagement en F1, venir prêter main forte pour les 24 Heures du Mans, comme a pu le faire Nico Hulkenberg avec Porsche en 2015, est tout à fait possible.

Sainz moins enthousiaste, Binotto pas impliqué

Si Charles Leclerc se lance dans la classique mancelle avec Ferrari, quid de son nouveau coéquipier Carlos Sainz Jr. L'Espagnol, s'il assure qu'il sera « le principal supporter et le principal fan » de la marque italienne aux 24 Heures du Mans, semble moins enthousiaste que le Monégasque quant à une participation. « En ce qui concerne le pilotage, je pense que nous avons beaucoup de travail à faire ici chez Ferrari et je me concentre entièrement sur la Scuderia Ferrari en Formule 1, et je n'ai pas d'autres projets en tête pour le moment, a confié l'Espagnol. Je suivrai cela de près, mais c'est encore un peu trop loin. » Le projet Hypercar lancé par Ferrari ne sera pas directement lié à l'écurie de Formule 1, Mattia Binotto ayant confirmé qu'il ne serait pas directement impliqué... sans écarter un éventuel soutien de ses équipes. « Je ne serai pas directement responsable moi-même. Nous sommes, en tant que Scuderia Ferrari, entièrement concentrés sur le programme F1, assure le dirigeant suisse. Mais il ne fait aucun doute que si, en tant qu'équipe de F1, nous pouvons apporter notre soutien avec un certain savoir-faire, une certaine expertise, nous le ferons parce que, une fois de plus, nous sommes une seule et même entreprise. » Alors que la marque de Maranello se lance dans un combat de titans, elle pourrait bien s'appuyer sur tous les talents qu'elle a en interne pour gagner au Mans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.