Il place un dossard "Kebab" en tête du Marathon de Paris !

Il place un dossard "Kebab" en tête du Marathon de Paris !©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 18 octobre 2021 à 12h48

Le Marathon de Paris a vu un curieux coureur prendre les commandes des opérations dimanche, dès la première minute. Son but était visiblement destiné au clin d'oeil, celui de faire croire qu'il était adepte d'une nourriture assez inadaptée.



Pierre de Lustrac s'est offert un petit moment de gloire dimanche matin sur les Champs-Elysées. Au départ du Marathon de Paris, dès la première minute, il est allé prendre brièvement la tête des opérations en étant flanqué de son dossard Kebab. La blague est réussie, le Français a effectivement capté l'attention des caméras ! En direct sur France 3, Stéphane Diagana a pouffé en se mettant à la place de l'effronté : "Il va falloir se calmer, j'ai déjà le cardio à 180, il va falloir que je ralentisse." Le coureur, en étant situé dans cette première vague, est forcément un excellent marathonien, et il a d'ailleurs bouclé sa course en 2h44'15". Après une petite minute et cette poussée divine d'environ 300 mètres, il est ensuite gentiment rentré dans le rang à hauteur du pont Alexandre III.

Le commentateur Alexandre Boyon ne s'est pas privé d'un bon mot pour l'occasion : "Les lièvres vont manger le lion !" En poursuivant : "Il se fait plaisir, il montre le maillot ! Pas sûr que ce soit le mieux pour la diététique !" En 2016, un autre coureur avait eu la même initiative, et l'ancien consultant Bernard Faure n'avait pas été aussi amusé que ses successeurs : "Il faut rester à sa place, ça pollue. Devant, la place est pour les Kényans." L'intéressé avait alors pu répondre sur Facebook : "Ce qui est beau dans ce sport, c'est justement que des amateurs, passionnés comme moi, puissent jouer le match." Pour rappel, le Kényan Elisha Rotich a battu deux heures plus tard le record de l'épreuve de la capitale, en 2h04'18" (succédant aux 2h05'04" de Kenenisa Bekele en 2014).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.