Ligue de Diamant - Oslo : Le record du monde du 400m haies battu par Warholm

Ligue de Diamant - Oslo : Le record du monde du 400m haies battu par Warholm©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le jeudi 01 juillet 2021 à 22h50

Alors qu'Armand Duplantis a une nouvelle fois passé six mètres à la perche, le meeting de Ligue de Diamant d'Oslo a été marqué par le record du monde du 400m haies battu par Karsten Warholm.



Karsten Warholm le chassait depuis si longtemps. Le Norvégien, spécialiste du 400m haies, a vu sa quête du record du monde se terminer sur ses terres, lors des Bislett Games à Oslo. En effet, lors de la dernière course de l'étape norvégienne de la Ligue de Diamant, le natif d'Ulsteinvik a effacé des tablettes les 46''78 établis par Kevin Young lors des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992. Vainqueur en 46''70, Karsten Warholm s'est installé sur le toit du monde et a envoyé un message clair à la concurrence juste avant les JO de Tokyo. « Je savais que j'avais un temps rapide en moi. J'ai l'impression que c'était là depuis longtemps mais vous ne savez jamais quand viendra le bon moment. De plus, c'est une chose de le savoir mais c'en est une autre d'y aller et d'y arriver, a-t-il confié après sa course. Y parvenir ici, à Oslo devant un public grandiose, mes amis et ma famille, c'est vraiment spécial. C'est mon premier 400m haies de la saison donc je pense en avoir encore en moi. Je pourrais battre à nouveau le record du monde aux Jeux Olympiques. Il y aura beaucoup d'athlètes de très haut niveau et de candidats à la médaille d'or. Je suis heureux de faire face à une telle adversité. Mais, pour le moment, j'ai battu le record du monde et je suis si heureux ! » Le Norvégien s'impose devant le Brésilien Alison dos Santos, qui bat le record d'Amérique du Sud en 47''38, et le Turc Yasmani Copello (48''86).

Duplantis en très grande forme

Une soirée qui a également souri à la Néerlandaise Femke Bol sur la même distance. En effet, cette dernière a battu son record national avec une victoire en 53''33 devant les Ukrainiennes Anna Ryzhykova (54''15) et Viktoriya Tkachuk (54''62). Le double tour de piste féminin, pour sa part, a vu l'Américaine Kate Grace battre son record personnel en 1'57''60 pour aller chercher la victoire devant l'Ougandaise Halimah Nakaayi ('58''70) et la Suissesse Lore Hoffmann (1'59''06). A quelques semaines des JO, Armand Duplantis confirme qu'il sera l'homme à battre lors du concours de saut à la perche. Le Suédois a une nouvelle fois dépassé les six mètres lors du concours d'Oslo avec une barre à 6,01m passée au premier essai, comme toutes ses barres jusque-là. Le recordman du monde s'est même offert trois tentative à 6,19m mais sans réussite. « Je me suis senti bien. On a vraiment pu ressentir l'énergie qu'il y avait dans le stade. J'avais le sentiment d'avoir six mètres dans les jambes mais, bien évidemment, ce n'est jamais facile, a commenté le Suédois après le concours. Je pense vraiment que je pourrait prochainement battre le record du monde, ça viendra cette saison. Mais, à l'heure actuelle, je me sens bien, à un mois de la compétition la plus importante de ma vie. Je suis en forme, je cours bien et j'arrive à bien garder le rythme. » Armand Duplantis a devancé Sam Kendricks (5,91m) et Renaud Lavillenie (5,81m), qui restait sur un échec aux championnats de France.


Ta Lou et de Grasse au rendez-vous

Le sprint a également été au rendez-vous de ces Bislett Games avec le 100m féminin. Marie-Josée Ta Lou est allée chercher la victoire en 10''91, son meilleur temps de la saison, devant la Britannique Daryll Neita (11''06) et Ajla del Ponte (11''16). « Quand vous démarrez une saison, vous espérez simplement ne pas vous blesser, avoir de bons entraînements et être prête pour la compétition, a confié l'Ivoirienne peu après sa course. Je suis heureuse de faire 10''9, je vais bien et je suis en forme. Je vise le podium à Tokyo, bien évidemment. » Les hommes, quant à eux, avaient rendez-vous sur le 200m et André de Grasse a pris le meilleur sur son compatriote Aaron Brown (20''09 contre 20''38) alors que le représentant du Botswana Isaac Makwala a complété le podium (20''61). Avant le record du monde de Karsten Warholm, l'Australien Stewart McSwein a fait forte impression en battant le record d'Océanie du mile en 3'48''37. Il s'impose devant Marcin Lewandowski, auteur d'un nouveau record de Pologne (3'49''11) et Jye Edwards (3'49''27)`. Le lancer du disque a vu Daniel Stahl s'imposer lors du dernier essai décisif avec 65,72m devant Kristjan Ceh (65,72m) et Likas Weisshaidinger (61,03m). De son côté, Yasser Mohamed Triki a gagné le triple saut masculin sans combattre. Avec une marque à 17,23m au dernier essai, l'Algérien a vu Andy Diaz et Tiago Pereira aller tous deux à la faute et lui céder la victoire.


Kejelcha envoie un message sur 3000m

Si la distance n'est pas olympique, le 3000m a vu Yomif Kejelcha s'imposer de manière insolente. L'Ethiopien a laissé la concurrence derrière lui et s'impose en 7'26''25, meilleure performance mondiale de l'année et record du meeting. « Je travaille dur pour être prêt en vue des Jeux Olympiques mais ça sera très difficile là-bas car il y a beaucoup de compétition, a confié Yomif Kejelcha peu après sa victoire. Je ne m'alignerai plus jusqu'à Tokyo donc je vais simplement m'entraîner dur. » Alors que, à domicile, Filip Ingebrigtsen n'a pris que la cinquième place (7'34''00), les Kenyans Jacob Krop (7'30''07) et Nicholas Kipkorir Kimeli (7'31''33) complètent le podium. Le 5000m féminin, pour sa part, a vu Helen Obiri être accrochée mais la Kenyane s'impose en 14'26''38, devant Fantu Worku (14'26''80) et Margaret Chelimo Kipkemboi (14'28''55). « J'ai encore beaucoup de travail à faire avant les JO car je vais doubler 5000 et 10000m. Je dois encore travailler ma vitesse après avoir beaucoup étudié mon endurance, a admis la Kenyane à la suite de sa course. Désormais, je dois me concentrer sur les 300 derniers mètres. Ce sera difficile aux JO car il y a beaucoup d'athlètes en forme. Plus le rythme y sera rapide, mieux ça sera pour moi. » Une course qui a également vu la Britannique Eilish McColgan battre son record national (14'28''55). Malaika Mihambo a eu le dernier mot à la longueur féminine avec 6,82m lors du dernier essai décisif quand Christin Hussong s'est imposée au javelot avec 60,95m.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.