World Athletics Awards : Les honneurs pour Armand Duplantis et Yulimar Rojas

World Athletics Awards : Les honneurs pour Armand Duplantis et Yulimar Rojas©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 05 décembre 2020 à 18h08

Lors de la cérémonie des World Athletics Awards, Armand Duplantis et Yulimar Rojas ont reçu les récompenses d'athlètes de l'année.



Joshua Cheptegei était sans doute le seul qui pouvait lui contester la récompense. Ce samedi, l'occasion de la cérémonie annuelle des World Athletics Awards, Armand Duplantis a été élu athlète de l'année. Intouchable à l'occasion des seize concours auxquels il a participé, le perchiste suédois s'est surtout mis en avant en effaçant tout d'abord Renaud Lavillenie des tablettes avec une barre à 6,17m avant de battre une nouvelle fois le record du monde du saut à la perche avec 6,18m. A cela s'est également ajoutée la meilleure performance de tous les temps en extérieur avec une barre à 6,15m. « C'était une saison vraiment étrange, pour tout le monde autant que pour moi, mais j'ai pu tout mettre en ensemble et obtenir d'assez bons résultats, a confié Armand Duplantis dans un communiqué. Tout ce que je voulais, c'était y aller, montrer au monde ce dont j'étais capable et me faire un nom avec de belles performances. J'ai pu y arriver et atteindre de belles hauteurs, notamment durant la saison en intérieur. » A 21 ans, Armand Duplantis est devenu le plus jeune athlète à recevoir cette récompense, qui s'accompagne de celle d'entraîneur de l'année pour ses parents, Helena et Greg Duplantis.

Rojas a fait grande impression

Pour l'athlétisme féminin, l'issue du vote était bien plus incertaine. Peu souvent présente sur les rendez-vous au cours de cette saison 2020 bien particulière, Yulimar Rojas a frappé fort à chaque fois. Alors qu'elle a réalisé la meilleure performance mondiale de l'année avec 14,71m à Castellon, la Vénézuélienne n'a pris part qu'à deux compétitions en extérieur, avec le meeting de Ligue de Diamant de Monaco. Mais c'est pendant la saison en intérieur que Yulimar Rojas a fait parler la poudre. Après avoir battu le record d'Amérique du Sud à Metz avec 15,03m, c'est le record du monde qu'elle est allée chercher à Madrid avec 15,43m. « Pour être honnête, je ne m'y attendais pas, je ne peux vraiment pas y croire. C'est du bonheur et ça me remplit de joie, a confié dans un communiqué Yulimar Rojas. Faire partie des finalistes était déjà une victoire pour moi, être nommée avec d'autres athlètes exceptionnelles était déjà un magnifique succès. Cette victoire représente beaucoup pour moi et pour ceux qui travaillent à mes côtés, tous ceux qui me donnent chaque jour de la motivation et de la force. C'est également une inspiration de plus en vue de la saison 2021. »


Lavillenie récompensée pour une belle idée

L'athlétisme français a également été à l'honneur mais pas pour ses performances durant cette saison 2020. En effet, World Athletics a créé un trophée pour récompenser ceux qui ont été une source d'inspiration durant la crise du coronavirus. A l'origine de l'« Ultimate Garden Clash », compétition amicale qui l'avait opposé à Armand Duplantis et Sam Kendricks depuis son jardin, Renaud Lavillenie a été salué par la Fédération Internationale d'athlétisme, qui s'est emparée de l'idée pour la développer avec une version féminine à la perche mais également un match liée au décathlon auquel Kevin Mayer avait pris part. La Fédération Polonaise d'athlétisme a également été saluée pour sa capacité à organiser deux meetings de haut niveau ainsi que les Mondiaux de semi-marathon alors que l'ensemble des clubs d'athlétisme aux quatre coins du monde ont été récompensés tout comme les anciens athlètes Tommie Smith, Peter Norman et John Carlos, qui ont reçu le Prix du Président.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.