Un "plaisantin" fâche Patrick Montel

Un "plaisantin" fâche Patrick Montel©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le mardi 05 avril 2016 à 19h10

Alors que plus de 43 000 coureurs se sont élancés dimanche pour le 40e marathon de Paris, l'un d'entre eux, Alexis Valtat, a provoqué la colère des commentateurs de France Télévisions.



La raison de la cette colère?
Le coureur amateur s'est offert le luxe de parcourir les 600 premiers mètres de la course en tête, juste devant les Kenyans et le futur vainqueur.
Il n'en a pas fallu plus pour exaspérer Patrick Montel et Bernard Faure. Le premier n'a pas hésité à qualifier Alexis Valtat de "plaisantin" et de pointer du doigt son manque de respect.

Le consultant n'a pas été plus tendre. "Pour moi, ça pollue. Il faut rester à sa place. Aujourd'hui, devant, la place est pour les Kenyans", a-t-il lancé en direct.
Des commentaires qui n'ont pas été du goût de l'intéressé, qui s'est empressé de longuement leur répondre via son compte Facebook. "J'ai trouvé votre intervention irrespectueuse envers moi, mais également vis-à-vis des 57 000 amateurs et de tous ceux qui ne sont pas Kenyans et qui n'ont pas le droit d'être devant", a-t-il notamment écrit.
Patrick Montel, alerté par cette publication, en a remis une couche lundi, estimant que le plaisantin avait cherché à attirer tous les projecteurs sur lui. Face aux proportions qu'a pris l'affaire, le journaliste de France 3 a fait une dernière "mise au point apaisée et bienveillante" ce mardi sur son compte Facebook

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU