Triathlon - Séries Mondiales : Triplé français à Montréal !

Triathlon - Séries Mondiales : Triplé français à Montréal !©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 16 août 2021 à 17h17

Dorian Coninx a devancé Vincent Luis et Léo Bergere samedi à Montréal, pour la première course du circuit depuis les Jeux. Difficile de ne pas regretter un peu plus encore l'échec de Tokyo après ce formidable podium...



Les Français ont réussi un triplé assez incroyable samedi à Montréal, malheureusement un peu trop tardif... Quinze jours après l'échec des Bleus en individuel aux Jeux de Tokyo, sauvé par une médaille de bronze en relais mixte, Dorian Coninx, Vincent Luis et Léo Bergere ont signé un podium dans cet ordre sur le port de la ville québécoise. Il s'agissait d'un format Eliminator, des épreuves très réduites de natation, cyclisme et course à pied où il fallait d'abord se qualifier le vendredi, puis finir dans les 20 premiers le samedi et ensuite les dix premiers pour enfin participer à la grande finale. C'était néanmoins une épreuve classique du calendrier des Séries Mondiales, ce qui entérine donc un vrai gros résultat pour nos trois Français.

Luis "heureux de retrouver un peu de stabilité et ces performances"

"Ce format de quatre courses est très difficile, mais j'adore quand ça va vite, savourait Coninx à l'issue de la course. C'est évidemment exceptionnel qu'on soit tous les trois sur le podium, je n'étais pas sûr de pouvoir répondre à l'attaque finale de Bergere... Je suis bien content d'avoir pu gérer et gagner, j'ai juste sauté quand je l'ai vu partir. La petite dernière montée me semblait être une montagne, tant l'effort avait déjà été important !" Luis n'avait "pas trop confiance au départ, à cause de la petite blessure à la jambe" : "Je suis satisfait d'enchaîner comme ça après la déception de Tokyo, heureux de retrouver un peu de stabilité et ces performances sur la course à pied. On est habitués à ce format un peu court, on voulait l'or en relais mixte aux Jeux..."


Un relais mixte qui, justement, était aussi programmé dimanche à Montréal, mais pour lequel les Bleus ont déclaré forfait. "J'ai tout mis à l'arrivée", conclut Bergere, à peine court alors qu'il menait encore à quelques dizaines de mètres de la ligne. "Je suis très content de partager le podium avec mes meilleurs amis, c'est une course rêvée pour nous, surtout après Tokyo qui a été un peu plus difficile. Avec ce format, il fallait être très consistant pour être performant." L'ultime manche de l'année est prévue à nouveau au Canada en fin de semaine, à Edmonton.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.