Trente-six athlètes russes se déclarent " malades " pour ne pas subir un contrôle antidopage

Trente-six athlètes russes se déclarent " malades " pour ne pas subir un contrôle antidopage©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le mercredi 17 janvier 2018 à 18h48

Ce weekend lors des Championnats d'athlétisme du district fédéral de Sibérie, 36 athlètes russes ont prétexté être « malade » pour ne pas avoir à subir de contrôle antidopage de la part de l'agence russe antidopage (Rusada).

A ce niveau, on peut parler d'une véritable "épidémie". Lors des Championnats d'athlétisme du district fédéral de Sibérie disputés samedi et dimanche, 36 athlètes se sont retirés pour ne pas avoir à subir un contrôle antidopage de la part de contrôleurs de l'agence russe antidopage (Rusada). Certains ont prétexté une maladie quand d'autres ont renoncé à prendre part aux épreuves, d'après des informations relayées par le journal sportif en ligne Championat.com. Parmi ces athlètes se trouve Natalya Aristarkhova. Grande favorite de sa course, la spécialiste du 3000m steeple avait porté son record personnel à 9'06''01, en décembre dernier, ce qui ferait d'elle, en cas d'homologation... la 10eme performeuse mondiale de tous les temps. Dans un communiqué, la FRA a déclaré : "La commission de discipline de la Fédération russe d'athlétisme (FRA) a lancé une enquête interne. Au vu des résultats de l'enquête, la commission de discipline prendra les sanctions appropriées" et a exigé des organisateurs et des fédérations régionales concernées "des informations sur les athlètes qui se sont retirés". Pour la Rusada et selon des propos rapportés par l'AFP, "se retirer avant une compétition n'est pas une violation des règles antidopage" mais "qu'un tel fait suscite l'intérêt des responsables des tests (antidopage) pour établir les plans des cibles de contrôles (antidopage) comme pour le département d'enquête de la Rusada". Margarita Pakhnotskaïa, vice-présidente de la Rusada, a ajouté : "La Rusada recommande aux fédérations de procéder à des contrôles disciplinaires au sujet des sportifs qui se sont retirés à l'apparition des contrôleurs antidopage".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.