Sprint : Vicaut change de coach

Sprint : Vicaut change de coach©Media365

Aurélien CANOT, publié le mercredi 06 novembre 2019 à 11h35

Deux jours après que Pierre-Ambroise Bosse a annoncé qu'il quittait son coach Alain Lignier, Jimmy Vicaut a lui aussi fait savoir, ce mercredi, qu'il avait décidé de changer d'entraîneur. Sur les réseaux sociaux, le sprinteur français a ajouté qu'il allait rejoindre le groupe d'entraînement de Rana Reider en Floride.,

Les Mondiaux (ratés) de Doha ont visiblement donné la bougeotte aux chefs de file de l'athlétisme français. Et après Pierre-Ambroise Bosse lundi, c'est maintenant au tour de Jimmy Vicaut de changer d'entraîneur. Quarante-huit heures après que le spécialiste du 800m a annoncé qu'il quittait Alain Lignier, le sprinteur a lui aussi fait savoir sur les réseaux sociaux qu'il avait décidé de donner un nouvel élan à sa carrière à moins d'un an des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 en se séparant de son coach Dimitri Demonière, avec lequel il collaborait depuis l'automne 2016. Managé comme Brosse par Kevin Hautcoeur, Vicaut va rejoindre la Floride et le groupe d'entraînement de l'Américain Rana Reider. « Après dix années passées à l'Insep, j'ai décidé de m'envoler vers la Floride pour m'entraîner avec le coach américain Rana Reider et son groupe, explique le co-recordman d'Europe du 100m sur Twitter, évoquant : « Une opportunité unique qui s'annonce enrichissante sur le plan sportif, professionnel et humain. Il est temps pour moi de prendre le large, de tenter l'aventure américaine et d'affronter de nouveaux challenges au quotidien. » Une nouvelle aventure en perspective qui ne l'empêche pas de louer Demonière pour le travail effectué à ses côtés. « Avant d'écrire ce nouveau chapitre de ma carrière, je tiens à remercier Dimitri Demonière pour ces trois dernières saisons, mais également l'ensemble des personnes qui m'ont accompagné dans ma quête de performance et soutenu dans les moments difficiles. »

Aucun titre pour Vicaut avec Demonière



Des remerciements d'autant plus généreux que sous la coupe de Demonière, prévenu uniquement mardi de la décision de son désormais ex-protégé, à en croire L'Equipe, le Francilien n'a rien gagné, pas plus à Doha, où il s'était arrêté en demi-finales qu'ailleurs. A partir du 20 novembre prochain, date de son départ pour Jacksonville et la Floride, le médaillé de bronze des Jeux de Londres avec le relais 4x100m, se donnera les moyens de grossir de nouveau son palmarès. Le sprinteur de 27 ans va en effet rejoindre ce qu'il se fait de mieux à l'heure actuelle comme structure, avec notamment sous les ordres de Reider le Canadien Andre de Grasse, revenu de Doha avec deux médailles (et qui possède le même équipementier que le Français), le Britannique Adam Gemili, sacré champion d'Europe à Berlin en 2018, ou encore le quadruple champion du monde et triple champion olympique en saut en hauteur Christian Taylor. Connu pour être l'un des meilleurs coachs de la planète, Reider n'avait pas caché il y a quelques mois à nos confrères de L'Equipe qu'il était très emballé pour travailler sur la progression du Français. « J'aime ce gars depuis des années, j'aime sa personnalité. On s'entend bien. Il reste peut-être trop dans sa zone de confort, comme de nombreux Européens. » Peut-être l'un des premiers axes de travail pour Jimmy Vicaut en Floride.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.