Que deviens-tu, Patrick Montel ?

Que deviens-tu, Patrick Montel ?©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 17 août 2022 à 19h06

Patrick Montel continue d'arpenter les stades d'athlétisme, comme à Munich lors des championnats d'Europe, en dépit de son éviction de France Télévisions il y a trois ans. L'occasion de continuer, comme il le peut, de faire perdurer les souvenirs.



En 2019, une sortie de Patrick Montel défendant Clémence Calvin, suspendue après avoir refusé un contrôle antidopage, conduisait France Télévisions à écarter de son antenne la voix de l'athlétisme. Remplacé par Alexandre Pasteur (qui officie également sur le cyclisme ou le ski alpin), il poursuivait alors ses commentaires passionnés en tant que speaker sur différents meetings - ce qu'il a toujours fait à Montreuil, Nancy ou Mondeville, entre autres - mais aussi à sa façon sur Facebook, à travers son compte nommé Radio Montel, ainsi que sur Twitter. Ce qui lui vaut désormais d'être accrédité en son nom propre pour les championnats d'Europe de Munich. Lundi, il apprenait notamment dans le métro bavarois l'abandon précoce de Kevin Mayer sur le décathlon et postait sa réaction en vidéo.


Il ne s'est pas non plus privé de se filmer devant le plateau de son ancien employeur, avec les journalistes présents dont son ancien consultant Stéphane Diagana : "C'est complètement dingue, incroyable. Pour la première fois, je suis dedans et dehors. C'est une drôle d'impression, mais ce n'est pas plus mal. Je m'aperçois que mes copains sont très bien lotis, mais moi aussi, et finalement c'est très bien comme ça. Ils sont bien placés, je les envie mais je sais aussi ce qu'ils ressentent. J'ai cette occasion de traiter la compétition par le biais des coulisses, du mec qui n'a pas les droits de diffusion mais qui a toujours la gnaque et la passion. Personne ne réussira à me l'enlever. Je souhaite plein de belles choses à mes potes, qu'ils profitent et commentent tout ce qu'il se passe comme des oufs. Et moi, je vais essayer de vous faire vivre ça un peu différemment." Alors peut-être...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.