Quatre athlètes, dont Silnov et Antyukh, suspendus a posteriori pour dopage

Quatre athlètes, dont Silnov et Antyukh, suspendus a posteriori pour dopage©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le mercredi 07 avril 2021 à 22h01

Le Tribunal Arbitral du Sport a sanctionné pour dopage quatre anciens athlètes russes, dont les champions olympiques Andrey Silnov et Natalia Antyukh, après la publication du rapport de la commission McLaren.



L'athlétisme russe a une nouvelle fois dû faire face à son passé sombre. Ce mercredi, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a statué sur le cas de quatre anciens athlètes venant de Russie, tous mis en cause par le rapport de la commission dirigée par Richard McLaren, qui a enquêté sur un système de dopage institutionnel dans le pays, qui s'était notamment manifesté par la manipulation des données du laboratoire de Moscou. Les quatre athlètes concernés sont Andrey Silnov, champion olympique du saut en hauteur en 2008, Natalya Antyukh, sacrée sur le 400m haies en 2012, Yelena Soboleva, vice-championne du monde du 1500m en 2007 et la spécialiste du lancer du marteau Oksana Kondratyeva. Tous ont été condamnés à quatre ans de suspension par le TAS mis à part Yelena Soboleva, sont la suspension est de huit ans. A cela s'ajoute également l'annulation de nombreux résultats des athlètes concernés.

Ukhov a droit à une remise de peine

Alors qu'elle avait déjà perdu trois médailles mondiales et d'une médaille olympique acquises avec le relais russe, Natalya Antyukh voit tous ses résultats depuis le 30 juin 2013 être effacés. Concernant Yelena Soboleva, dépossédée précédemment de sa médaille mondiale en 2007, ce sont tous les résultats obtenus entre mai 2011 et le 15 décembre 2013 qui disparaissent. Pour sa part, Oksana Kondratyeva perd l'ensemble de ses performances depuis le 2 juillet 2013 alors qu'Andrey Silnov est dépossédé des ses résultats à compter du 8 juillet 2013. Dans une autre affaire, le TAS a également statué sur l'appel interjeté par le spécialiste du saut en hauteur Ivan Ukhov. Initialement suspendu pour quatre ans à compter du 1er février 2019, le Russe a vu sa sanction réduite à deux ans et neuf mois et perd les résultats obtenus entre le 16 juillet 2012 et le 21 décembre 2014. En conséquence, sa médaille d'or obtenue aux Jeux Olympiques de Londres en 2012 est définitivement perdue, contrairement aux résultats acquis durant l'année 2015.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.