Perche : Lavillenie veut faire les championnats du monde et d'Europe en salle

Perche : Lavillenie veut faire les championnats du monde et d'Europe en salle©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 19 novembre 2020 à 15h54

Alors que la Fédération française a annoncé la semaine passée que les athlètes devront choisir entre les championnats du monde et les championnats d'Europe en salle en 2021 si les conditions d'entrée en Chine restent les mêmes d'ici 2021, Renaud Lavillenie veut faire les deux compétitions.


2021 sera, sauf catastrophe, une année olympique, avec pourquoi pas une deuxième médaille à aller chercher pour Renaud Lavillenie, après l'or à Londres en 2012 et l'argent à Rio en 2016, mais cela n'empêche pas que le perchiste français de 34 ans souhaite également participer aux deux autres grosses compétitions de la saison (hors Ligue de Diamant) : les championnats d'Europe et les championnats du monde en salle. Reportés à l'an prochain en raison de la pandémie de coronavirus, les Mondiaux de Nanjing (Chine) doivent se tenir du 19 au 21 mars, alors que l'Euro aura lieu à Torun (Pologne) du 5 au 7 mars. Or, actuellement les personnes souhaitant se rendre en Chine doivent observer une quarantaine de deux semaines en arrivant sur le territoire, ce qui signifie que les athlètes ne pourront pas enchaîner les deux compétitions. C'est pourquoi la Fédération française d'athlétisme avait fait savoir la semaine passée que si les conditions d'entrée en Chine restaient les mêmes d'ici mars, les athlètes devraient faire un choix.

Lavillenie : "Quand ils ont dit ça, j'ai fait des bonds"

Mais Renaud Lavillenie ne l'entend pas de cette oreille, comme il l'a confié dans une interview à L'Equipe. "Quand ils ont dit ça, j'ai fait des bonds. Ils ont dit ça sans avoir connaissance de tout alors qu'on est à quatre mois de l'événement ! Ça va être compliqué pour eux de m'interdire de faire l'une ou l'autre ! L'objectif de ces deux compétitions, c'est d'avoir les meilleurs athlètes et je ne me pose pas la question si je dois choisir entre les deux. Je me prépare pour aller faire les deux car c'est une opportunité importante d'aller affronter les meilleurs dans l'optique des Jeux. Ils ont dit ça à cause de la quarantaine de 14 jours pour la Chine. On espère que d'ici là ça puisse évoluer, mais je suis prêt à partir dès le lendemain des Europe s'il le faut », explique l'ancien recordman du monde du saut à la perche, qui débutera sa saison en salle le 16 janvier à Bordeaux. S'il a brillé en plein air durant sa carrière, Renaud Lavillenie est également à la tête d'un palmarès considérable en salle : triple champion du monde (2012, 2016 et 2018), quadruple champion d'Europe (2009, 2011, 2013 et 2015) et octuple champion de France (de 2010 à 2020, sauf en 2014, 2017 et 2019). Autant dire qu'il ne serait pas contre trois titres supplémentaires en 2021 !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.