Perche (H) : Pas de vainqueur entre Lavillenie et Duplantis

Perche (H) : Pas de vainqueur entre Lavillenie et Duplantis©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 03 mai 2020 à 18h10

A l'occasion d'une compétition inédite où chacun a sauté depuis chez lui, Renaud Lavillenie et Armand Duplantis n'ont pas pu se départager, Sam Kendricks terminant troisième.

Alors que la saison est interrompue depuis mars dernier, l'athlétisme a fait un retour inédit sur le devant de la scène. A l'initiative de Renaud Lavillenie et avec le soutien de World Athletics, une compétition de saut à la perche a eu lieu ce dimanche entre le Clermontois et deux de ses plus grands rivaux, Armand Duplantis et Sam Kendricks. En raison de l'absence de juges pour homologuer les performances, c'est un format bien différent qui a été mis en place pour ce combat au sommet. Durant deux périodes de quinze minutes, entrecoupées d'une pause de cinq minutes, les trois perchistes devaient passer autant de barres à 5,00m que possible. Une compétition basée sur l'endurance plutôt que la performance est un défi qui a intéressé le Français, le Suédois et l'Américain.


Match nul entre Lavillenie et Duplantis

Chacun dans leur jardin, les trois perchistes ont ainsi enchaîné les sauts. Alors que Sam Kendricks a rapidement montré un rythme moins intense que ses rivaux, l'Américain s'est arrêté à 26 barres passées, le recordman du monde et son prédécesseur n'ont pas stoppé leur effort, chacun ne manquant qu'une seule tentative durant ce concours. Toutefois, au bout des 30 minutes, le Français et le Suédois n'ont pas su se départager avec 36 barres effacées. Alors qu'une prolongation de trois minutes a été proposée, Renaud Lavillenie a confié être à bout de forces et, lui qui est déjà touché à la main gauche, n'a pas voulu risquer une blessure avant une reprise des compétitions. Si « Mondo » a passé une 37eme fois la barre pour la forme, c'est un match nul qui a été déclaré entre les deux perchistes qui, ils se le sont promis, espèrent s'expliquer face à face dans les mois qui viennent.

Lavillenie : « Personne ne voulait perdre »

A l'issue de cette compétition amicale entre trois perchistes qui s'apprécient et se respectent, Renaud Lavillenie a confié que la pause forcée par le Covid-19 lui pèse. « La compétition me manquait, même dans le jardin et sans réel objectif. J'avais les mêmes sensations que sur une grande compétition, la pression et j'étais très excité avant. Je suis très heureux d'avoir participé, très content d'avoir fait ça avec Sam et Mondo, a déclaré le perchiste tricolore lors de la retransmission assurée par World Athletics. Personne ne voulait perdre. J'ai mis du temps à m'en remettre physiquement. L'idée, c'était de réaliser un saut par minute mais il a fallu faire plus. J'ai dû me mettre en mode automatique pour rattraper Mondo qui avait un peu d'avance. Je ne ferais pas ça chaque semaine, mais c'était sympa. Un bon mix entre la technique et le physique. Rien de sérieux à ma main gauche, un petit strap au poignet après une chute il y a quelques semaines. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.