Paula Radcliffe au soutien de l'IAAF concernant l'hyperandrogénie

Paula Radcliffe au soutien de l'IAAF concernant l'hyperandrogénie©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER : publié le vendredi 12 avril 2019 à 22h40

Alors que le cas des sportives ayant un taux naturel de testostérone trop élevé (hyperandrogénie) continue de faire parler, Paula Radcliffe a apporté son soutien aux efforts de l'IAAF en la matière.

L'IAAF fait face à un problème qui pourrait être insoluble : celui de l'hyperandrogénie. Mis en lumière par Caster Semenya, le fait que certaines femmes ont un taux naturel de testostérone dans le corps plus élevé que la moyenne peut nuire à l'équité des compétitions féminines. C'est dans ce contexte que la Fédération Internationale d'athlétisme tente d'appliquer un règlement permettant de mettre toutes les athlètes sur un pied d'égalité. Alors que ce processus a créé une polémique, Paula Radcliffe a apporté son soutien à l'institution. « Je les soutiens, c'est une situation très, très complexe, et je ne pense pas qu'il y ait une solution juste pour tous à cette histoire, a déclaré Paula Radcliffe dans un entretien accordé à l'AFP. Mais je pense que la catégorie féminine de compétition a été définie ainsi pour une raison. Je pense que l'IAAF essaie de la protéger. » Si, en la matière, le règlement voulu par l'IAAF ne s'impose que pour les épreuves allant du 400m au mile, Paula Radcliffe préfèrerait qu'il soit étendu à toutes les épreuves. « On peut argumenter pour dire qu'ils auraient peut-être dû appliquer ce règlement sur toutes les disciplines pour être plus juste, c'est le seul point que je ne comprends pas », assure celle qui détient le record du monde du marathon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.