Nike renonce à ses clauses de performances pour les sportives enceintes

Nike renonce à ses clauses de performances pour les sportives enceintes©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ : publié le mercredi 21 août 2019 à 08h58

En raison d'un différend avec Allyson Felix, Nike a décidé de revoir sa politique concernant les sportives enceintes. Ces dernières ne verront plus leurs revenus impactés à cause de leur grossesse.

Il aura donc fallu attendre qu'Allyson Felix décide de quitter la marque à la virgule pour voir Nike réagir sur la question des clauses de performances des sportives enceintes. En guerre ouverte avec son ancien équipementier, l'athlète américaine a fait le choix de rejoindre Athleta après que son contrat avec Nike a été baissé de 70% de ses revenus en raison de sa maternité. Ce départ soudain de la sextuple championne olympique a eu le mérite de faire bouger les choses puisque la marque américaine a décidé d'en finir avec les clauses de performances présentes dans les contrats des sportives enceintes. « Si une athlète tombe enceinte, Nike ne pourra appliquer aucune clause liée aux performances pendant 18 mois, à compter de huit mois avant la date d'accouchement, explique un communiqué de Nike. Durant cette période, Nike ne pourra pas mettre un terme au contrat de l'athlète en raison de compétitions manquées. »


Une victoire pour Felix qui n'a pas manqué de partager son bonheur sur les réseaux sociaux avec la lettre écrite de John Slusher, haut responsable du marketing de Nike. « Nos voix ont enfin été entendues. [...] Cela veut dire que les athlètes féminines ne seront plus pénalisées financièrement pour avoir un enfant, écrit celle-ci en légende du cliché avant de remercier les responsables de Nike. Et merci également aux marques qui ont déjà pris cet engagement. Qui est la suivante ? » De quoi renvoyer Allyson Felix dans le giron Nike ? Rien n'est officiel mais ce serait bien la tendance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.