Mondiaux : Robert-Michon et Finot dixièmes de leur finale

Mondiaux : Robert-Michon et Finot dixièmes de leur finale©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le jeudi 21 juillet 2022 à 07h59

Deux Françaises ont pris la dixième place de leur finale respective ce mercredi aux championnats du monde d'athlétisme : Mélina Robert-Michon au lancer du disque et Alice Finot sur le 3000m steeple.


Toujours pas de médaille pour la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme de Eugene après six journées de compétition. Les deux tricolores en finale ce mercredi ont dû se contenter d'une dixième place. A commencer par Mélina Robert-Michon au lancer du disque. Qualifiée in extremis pour sa huitième finale mondiale lundi, jour de ses 43 ans, avec la douzième mesure des engagées, la Française a pris la dixième place de la finale, soit le même résultat qu'il y a deux ans à Doha. Après avoir lancé à 53,46m à son premier essai, elle a tout donné sur le deuxième, qui a atterri à 60,36m, soit à plus de 6m de son record personnel (66,73m). Robert-Michon n'a pas fait mieux à sa troisième tentative (59,98m) et n'a donc pas eu droit aux trois lancers supplémentaires. C'est la sixième fois que l'Iséroise finit dans le Top 10 d'un championnat du monde, mais c'est évidemment autre chose qu'elle était venue chercher, après son échec des JO de Tokyo, où elle n'avait pas franchi le cap des qualifications. Le titre mondial est revenu à la Chinoise Bin Feng, qui a battu son record personnel en lançant à 69,12m dès son premier essai. La lanceuse de 28 ans remporte sa première médaille dans des championnats du monde, devant l'immense Croate Sandra Perkovic, double championne du monde et olympique, qui a dû se contenter de 68,45m (son meilleur lancer de l'année), et l'Américaine championne olympique Valarie Allman, qui a lancé à 68,30m.

Finot tombe à l'eau !

A 31 ans, Alice Finot disputait quant à elle sa première finale de championnats du monde, et rêvait de conclure de la plus belle des façons un trimestre exceptionnel, qui l'a vu battre le record de France du 3000m steeple en mai, puis l'améliorer à deux reprises pour le porter à 9'14"34. Mais patatras... La native de Montbéliard, qui s'entraîne en Espagne, est tombée la tête la première dans la rivière en trébuchant dans la barrière dans le dernier tour ! Malgré ses efforts pour revenir au plus vite, le sprint final s'est lancé sans elle et elle a terminé dixième en 9'21"40. Satisfaite tout de même de ce résultat et première à rire de sa chute qui ne manquera sans doute pas de faire le buzz, Finot espère prendre sa revanche à Munich lors des championnats d'Europe dans un mois. Elle a d'ailleurs terminé quatrième Européenne de cette finale. Lors de cette course très rapide, le titre est revenu à la Kenyane naturalisée Kazakhe cette année, Norah Jeruto, qui a battu le record des championnats en 8'53"02, devant l'Ethiopienne Werkuha Getachew, qui a battu son record national en 8'54"61, et sa compatriote Mekides Asebe, qui a battu son record personnel en 8'56"08.


Tual et Robert en demies du 800m en tremblant

Les deux autres français en lice ce mercredi étaient les deux spécialistes du 800m Gabriel Tual et Benjamin Robert, qui rêvent du même exploit que Pierre-Ambroise Bosse (blessé et absent cette année) il y a cinq ans. Et les deux amis ont déjà franchi une première étape en se qualifiant pour les demi-finales. Mais que ce fut dur ! Benjamin Robert, engagé dans la deuxième série, n'a pu faire mieux que cinquième de sa course en 1'45"94, sachant que les trois premiers de chaque série et les six autres meilleurs temps se qualifiaient pour les demies. Il a donc dû attendre que les quatre autres séries se disputent. D'abord rassuré par la disqualification du Ghanéen Alex Amankwa (pour avoir mordu le couloir), qui avait terminé devant lui, puis pensant être éliminé, il a finalement décroché sa qualification grâce à la disqualification tardive de l'Américain Jonah Koech, qui était dans la cinquième série. Quant à Gabriel Tual, il a fini deuxième de sa série en 1'46"34, mais il a tremblé jusqu'au bout pour être sûr de sa qualification, car le Canadien Brandon McBride a chuté après un petit contact avec lui. Les juges ont finalement estimé que c'était un fait de course. On retrouvera donc nos deux Bleus en demi-finales la nuit prochaine, à 4h00 du matin. A noter le forfait du meilleur performeur mondial de l'année, le Britannique Max Burgin, et l'élimination du tenant du titre, l'Américain Donavan Brazier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.