Mondiaux en salle : Pas d'objectif mais beaucoup d'envie chez les Bleus

Mondiaux en salle : Pas d'objectif mais beaucoup d'envie chez les Bleus©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365 : publié le jeudi 17 mars 2022 à 17h00

Alors que l'équipe de France n'engagera que dix athlètes lors des Mondiaux d'athlétisme en salle de Belgrade et ne pourra pas compter sur Kevin Mayer ou Renaud Lavillenie, l'envie de bien faire sera présente selon Romain Barras.



Après quatre ans d'absence, les Mondiaux en salle d'athlétisme font leur retour ce week-end. Initialement prévue en 2020 à Nankin, la 18eme édition de l'événement a tout d'abord été repoussée d'un an en raison de la pandémie de coronavirus. Toutefois, World Athletics a dû revoir ses plans. Alors que la cité chinoise accueillera la fine fleur de l'athlétisme mondial en 2023, Belgrade sera au centre de l'attention. A la veille de l'ouverture, une délégation française resserrée a rejoint la capitale de la Serbie. En effet, ils ne seront que dix à défendre les couleurs tricolores, avec un mélange de jeunesse et d'expérience. « Dans cette équipe, il y a des tauliers habitués aux finales et aux podiums, et il y a des jeunes talents, a confié Romain Barras, directeur de la haute performance à la Fédération Française d'athlétisme (FFA), sur le site de l'instance. Quand on veut créer quelque chose, il faut bien partir d'une base. Ces dix-là seront notre base, notre noyau dur, pour les saisons à venir. »

Barras : « Ils visent tous au moins une finale »

Alors que Wilhelm Belocian, Pascal Martinot-Lagarde, Valentin Lavillenie ou encore Jean-Marc Pontvianne feront office d'anciens en l'absence d'athlètes tels Kevin Mayer ou Renaud Lavillenie, ils encadreront Thibaut Collet, Margot Chevrier, Léonie Cambours ou encore Cyrena Samba-Mayela. « Ils ne sont que dix, parce que la date tardive de ces Mondiaux n'en font qu'un point de passage, qui n'est même pas obligatoire, a rappelé Romain Barras. Mais s'ils sont là, c'est qu'ils en ont très envie. » Alors qu'aucun objectif n'a été fixé quant au total de médailles après l'échec des derniers Jeux d'été de Tokyo, Kevin Mayer avait été le seul médaillé, l'ancien spécialiste du décathlon a affirmé au site officiel de la FFA que « tout mis en place avant et pendant l'évènement pour que les athlètes soient performants », ajoutant que « les médailles, on les comptera après ». Toutefois, l'ambition reste au rendez-vous. « Ce qui est sûr, c'est qu'ils visent tous au moins une finale, affirme Romain Barras. Nous partageons cet état d'esprit ambitieux, conquérant et exigeant avec eux-mêmes. » Les athlètes tricolores savent ce qu'il leur reste à faire.

La sélection française pour les Mondiaux en salle 2022
Femmes : Aurore Fleury (1500m), Cyrena Samba-Mayela (60m haies), Margot Chevrier (perche), Léonie Cambours (pentathlon)
Hommes : Wilhelm Belocian (60m haies), Pascal Martinot-Lagarde (60m haies), Thibaut Collet (perche), Valentin Lavillenie (perche), Jean-Marc Pontvianne (triple saut), Melvin Raffin (triple saut)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.