Mondiaux 2022 : Lavillenie a connu une journée galère

Mondiaux 2022 : Lavillenie a connu une journée galère©Panoramic, Media365

Guillaume MARION, Media365 : publié le samedi 23 juillet 2022 à 13h45

La nuit dernière, lors des qualifications du saut à la perche des Mondiaux 2022, Renaud Lavillenie s'en est sorti et verra la finale dimanche malgré une journée bien compliquée pour lui.



Renaud Lavillenie plus fort que la galère. Dans l'Oregon, l'athlète français a dû batailler dans la nuit de vendredi à samedi pour continuer son aventure dans ces Mondiaux 2022. En effet, au Hayward Field, le champion olympique de la discipline en 2012 à Londres a connu un début de concours plutôt compliqué lors des qualifications du saut à la perche. Dans un premier temps, après deux échecs, l'Auvergnat a dû s'employer pour passer sa barre d'entrée à 5,65m, lui qui n'était pas venu en vacances à Eugene. Derrière, c'est sur sa deuxième tentative qu'il a passé 5,75m, suffisant pour se qualifier pour la finale, qui aura lieu dimanche, ce que son frère Valentin et Thibaut Collet n'ont pas réussi à faire. « Cela aurait été très frustrant, dans l'état dans lequel je suis, avec le chemin que j'ai parcouru, de regarder les autres sauter dimanche », a notamment reconnu Lavillenie.

Des « sauts de m.... » pour Lavillenie

« Il y a des concours où tu ne ressens rien, tu es en galère, tu es obligé de te battre... Il y a eu des sauts de merde. Ça va, il est tard, je peux le dire... Ah, c'est rediffusé le matin ? Cela réveillera les gens et leur donnera de la bonne humeur. Il y a des sauts où il faut accepter de débrancher, de se bouger, de ne pas penser à la technique. Comme je le disais à Mondo (Duplantis), je préfère galérer aujourd'hui (vendredi) et être bien dimanche, a par la suite confié le Français, au micro de France Télévisions. Je vais juste faire un petit coucou à ma famille et mes proches, avec un peu de chance, mon fils a dû se réveiller pour prendre le biberon. » Désormais, place à un peu de repos pour lui avant de défier de sérieux clients dimanche, comme l'inévitable Suédois Duplantis ou encore le Brésilien Thiago Braz.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.