Mondiaux 2019 : Qualification pour Bosse, pas de finale pour R.Lavillenie, Vicaut, Lamote et Vaillant

Mondiaux 2019 : Qualification pour Bosse, pas de finale pour R.Lavillenie, Vicaut, Lamote et Vaillant©Media365

Nicolas Kohlhuber, publié le samedi 28 septembre 2019 à 19h45

Les finales se refusent aux athlètes français. Renaud Lavillenie (perche), Renelle Lamote (800m), Jimmy Vicaut (100m) et Ludvy Vaillant (400m haies) ont échoué en demi-finales. En début de journée, Orlann Ombissa-Dzangue n'avait pas réussi à sortir des séries du 100 mètres féminin. Sur le 800 mètres masculin, Pierre-Ambroise Bosse a assuré l'essentiel avec la qualification pour les demi-finales.

La deuxième journée des championnats du Monde d'athlétisme a débuté avec les séries du 100 mètres féminin. Seule athlète française engagée dans cette épreuve, Orlann Ombissa-Dzangue n'a pas réussi à se qualifier pour les demi-finales. Engagée dans la troisième série, la sprinteuse française s'est classée cinquième en 11"34. Le 27eme temps global. Une déception pour celle qui avait eu le deuxième meilleur temps de réaction d'une série remportée par Elaine Thompson en 11"14. Grande favorite au titre, Shelly-Ann Fraser-Pryce a confirmé son statut dès les séries avec le meilleur temps (10"80), mais l'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou n'est pas en reste avec seulement cinq centièmes de plus et un record personnel.


Pierre-Ambroise Bosse au rendez-vous

Pierre-Ambroise Bosse n'a pas impressionné, mais il a assuré sa qualification pour les demi-finales du 800m masculin. En 1'46"14, le champion du Monde en titre a réalisé le troisième temps de la troisième série. Le Canadien Brandon McBride et le Qatari Abubaker Haydar Abdalla ont été les plus rapides dans le sprint final de cette course. C'était la troisième série la plus rapide. Emmanuel Korir a réalisé la marque de référence avec une victoire en 1'45"16 en Heat 5. 18 autres athlètes sont intercalés dans la seconde qui sépare le Kényan et le Français. Mais dès dimanche, les cartes seront distribuées lors des demi-finales.

Ludvy Vaillant et Jimmy Vicaut restent à quai

Il n'y aura pas d'athlète français en finale du 400 mètres haies et du 100 mètres. Dans la première épreuve, Ludvy Vaillant est passé à 17 centièmes de se qualifier mais sa quatrième place dans la deuxième demi-finale n'a pas été suffisante. Son temps de 49"10 le classe dixième et donc en dehors du top 8 mondial. Dans sa série, c'est Karsten Warholm qui s'est imposé et qui a confirmé sa position de favori à sa propre succession. Parti très fort, le Norvégien a réalisé le meilleur temps des demi-finales en 48"28. Jimmy Vicaut n'a pas non plus réussi à accrocher une place dans le top 8 mondial. Le sprinter français a terminé septième de sa demi-finale. Son chrono de 10"16 le classe 16eme, loin des 9"88 de Chris Coleman qui a encore impressionné. Dans la deuxième demi-finale qui mettait aux prise André De Grasse, Yohan Blake et Justin Blake, c'est le premier qui s'est imposé avec un chrono de 10"07 mais les trois hommes ont réussi à se qualifier. Une belle mise en bouche avant la finale prévue plus tard dans la soirée.


Sale soirée pour Renelle Lamote et Renaud Lavillenie

Renelle Lamote ambitionnait aussi une place en finale du 800 mètres féminin. Mais la Française n'a pas réussi à atteindre son objectif. Elle a terminé sa demi-finale à la sixième place. En 2'02"86, elle a échoué bien loin d'Halimah Nakaayi qui a réalisé la meilleure performance de la saison avec un chrono de 1'59"35. Renaud Lavillenie ne participera pas non plus à la finale mondiale. A trois reprises, le recordman du Monde de saut à la perche a échoué à passer une barre placée à 5,70m. Trois échecs synonyme de fin de parcours pour celui qui ne sort pas des qualifications d'un championnat du Monde pour la première fois de sa carrière. Mais il y aura tout de même un Lavillenie en finale. Valentin s'est qualifié en passant 5,70m avant d'échouer à trois reprises à 5,75. En n'allant pas plus haut que 5,45m, Alioune Sene n'a pas réussi à se qualifier pour la finale. Dans ces qualifications à la perche, Piotr Lisek, Cole Walsh et Sam Kendricks sont les trois seuls athlètes à avoir passé 5,75m du premier coup. Armand Duplantis, le tenant du titre a passé cette barre mais à sa troisième tentative.

Le 4x400m mixte manque son entrée

Le 4x400 mètres mixte a fait son apparition aux championnats du Monde cette année. Engagée dans la première série, la France n'a pas réussi à s'en sortir. En 3'17"17, Agnès Raharolahy, Amandine Brossier, Mame-Ibra Anne et Thomas Jordier ont terminé sixième. C'est une nouvelle marque de référence dans l'histoire de l'athlétisme français mais elle est à une seconde du temps qu'il fallait réaliser à Doha pour sortir des qualifications. Tyrell Richard, Jessica Beard, Jasmine Blocker et Obi Igbokwe ont permis aux Etats-Unis de réaliser le meilleur temps. Leur chrono de 3'12"42 est donc le premier record du Monde de la discipline.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.