Mondiaux 2019 : Les réactions des Français

Mondiaux 2019 : Les réactions des Français©Media365

Rédaction Sport365, publié le mardi 01 octobre 2019 à 22h25

Plusieurs athlètes français étaient en lice ce mardi aux Mondiaux de Doha. Si certains comme Quentin Bigot et Djilali Bedrani ont décroché leur qualification pour la finale de leur discipline, d'autres comme Déborah Sananes et Carolle Zahi ont été stoppées en demies. Valentin Lavillenie, lui, a terminé sixième de la finale du saut à la perche. Retrouvez toutes les réactions des Tricolores ce mardi qui se sont exprimés dans L'Équipe après leurs performances.

Valentin Lavillenie (Sixième en finale du saut à la perche) : « Je suis content. Je voulais être finaliste, et gratter des places. Je suis finaliste et j'ai gratté deux places. On peut toujours regretter des choses quand on ne fait pas son record. Mais je veux retenir que je me suis relevé de ma blessure et j'ai effacé le souvenir de la finale en 2013 où j'avais fait zéro. J'ai voulu profiter au max, être acteur et pas spectateur. J'ai été à mon niveau. Il faut être lucide, sixième, c'est ma place. J'ai abordé cette finale avec plaisir et je pense que ça se voit. »

Bigot : « C'est super bon signe pour la suite »

Quentin Bigot (qualifié pour la finale du lancer du marteau) : « Je savais que j'étais en forme ces derniers temps, mais sur mon premier jet je ne pensais pas aller aussi loin vu mes sensations et quelques petites erreurs techniques. Donc c'est super bon signe pour la suite, mon niveau moyen a augmenté ! Je vais bien récupérer. Par rapport aux conditions dont j'entends beaucoup parler, moi je n'ai eu aucun souci même en m'échauffant à l'extérieur. On entend que ces Mondiaux sont catastrophiques, mais pour les sprints, sauts, lancers, ça va, même si on s'échauffe dehors. Une fois dans le stade, la température est bonne, contrôlée avec la climatisation. »

Bedrani : « J'étais sur les allures de mon record aujourd'hui »

Djilali Bedrani (qualifié pour la finale du 3000 mètres steeple) : « C'est un joli cadeau d'anniversaire, je suis content, c'est une satisfaction. Dans l'ensemble, c'est pas mal, j'arrive à avoir de bonnes sensations sur cette course. Je me suis dit qu'il fallait partir, j'étais sur les allures de mon record aujourd'hui, je me sentais en confiance. Le fait d'être devant, ça change tout. J'ai pour habitude de courir dans le peloton dans les grandes courses mais, là, je me suis senti pousser des ailes, libre dans ma foulée, je contrôlais quand quelqu'un essayait de passer. Ça veut dire qu'il faut que je cours devant en finale, parce qu'il faudra tenter quelque chose. Mais je ne l'imagine pas, je vais marcher à l'instinct. »

Sananes : « La finale est encore trop loin pour moi cette année »

Déborah Sananes (éliminée en demi-finale du 400 mètres) : « J'étais contente dans les blocks, sinon je n'ai pas pris plus de plaisir que ça pendant la course. J'ai fait ce que j'ai pu, mais je n'ai pas pu réagir par rapport aux filles qui m'entouraient. On a beau se mettre un schéma de course dans la tête, ça ne se passe jamais de la même manière dans la réalité. Le niveau était très élevé. J'ai des regrets par rapport au chrono, mais la finale est encore trop loin pour moi cette année. Maintenant place au relais, j'ai hâte de prendre du plaisir avec mes coéquipières. »

Zahi : « J'aurais aimé faire mieux »

Carolle Zahi (éliminée en demi-finale du 200 mètres) : « J'aurais aimé faire mieux mais ça reste une expérience à prendre. Je reste positive pour la suite, j'ai beaucoup appris pendant ces Mondiaux. Concernant ma course, je pousse bien, mais ensuite en sortie de virage, il ne se passe plus grand-chose, j'allonge mes foulées donc ça crée de la distance avec les autres filles, et j'ai perdu en vitesse comme en résistance. Maintenant, on va penser au relais, je pense qu'on peut se qualifier en finale et aller chercher une qualification pour les JO. Il va falloir lâcher les chevaux. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.