Mondiaux 2019 : L'incroyable histoire d'Angelica Bengtsson lors du concours de la perche

Mondiaux 2019 : L'incroyable histoire d'Angelica Bengtsson lors du concours de la perche©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER : publié le dimanche 29 septembre 2019 à 23h35

Si la finale du saut à la perche féminin des Mondiaux de Doha restera marquée par le duel au sommet entre Anzhelika Sidorova et Sandi Morris, la mésaventure vécue par Angelica Bengtsson restera dans les mémoires.

Une finale exceptionnelle à plus d'un titre ! L'épreuve du saut à la perche féminin a offert un scénario hitchcockien avec un duel interminable entre Anzhelika Sidorova et Sandi Morris, qui se sont départagées au dernier essai à 4,95m avec la victoire à l'arraché de la Russe participant sous bannière neutre aux Mondiaux de Doha. Mais, quand la barre n'était qu'à 4,80m, Angelica Bengtsson a vécu une drôle d'histoire.



A son troisième essai, c'est-à-dire au bord de l'élimination, la Suédoise, qui s'est longtemps entraînée en France, a vu sa perche céder au moment de prendre appui dans le sautoir. Elle est ensuite allée au sol, la tête tapant contre le sol. Comme le veut le règlement dans un tel cas de figure, Angelica Bengtsson a pu prendre le temps de récupérer afin de refaire ce dernier essai. Le hic, c'est que la Suédoise n'avait plus de perche capable de l'emmener à cette hauteur pour continuer le concours. C'est alors qu'elle a pu en récupérer une auprès de la Française Ninon Guillon-Romarin, dont le concours était déjà terminé. Mais, si les observateurs ont longtemps cru que la Tricolore avait fait preuve de solidarité envers sa rivale, la vérité était tout autre.


A l'issue du concours, Angelica Bengtsson et Ninon Guillon-Romarin se sont présentées ensemble au micro de France Télévisions, la Suédoise ayant gardé une bonne maîtrise de la langue française de ses années d'entraînement dans l'Hexagone. C'est alors que la Tricolore a permis à tout le monde de découvrir le pot aux roses. « Je n'ai pas prêté ma perche. Ce qui s'est passé en réalité, c'est que, lorsque j'ai terminé mon concours, j'ai repris ma perche qui était par terre et, en fait, c'était sa perche, a expliqué Ninon Guillon-Romarin. Et quand elle cherchait sa perche, je lui ai dit que, si elle le souhaitait, je lui prêtais la mienne mais mes perches sont trop petites pour elle. Au moment de rentrer mes perches dans leur étui, je lui ai dit : 'Tu ne vas pas croire ce que j'ai fait, j'ai échangé les perches, je suis désolée'. Je me suis excusée et heureusement que ça passe ensuite. » Car la fin de l'histoire est belle. Avec cette perche récupérée auprès de la Française, Angelica Bengtsson a pu passer la barre à 4,80m au dernier essai pour finir le concours à la sixième place, battant son record national dans la manœuvre. Cette méprise de Ninon Guillon-Romarin s'est avérée être salvatrice pour la Suédoise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.