Mondiaux 2019 : Deux Français en finale, deux échec en demies

Mondiaux 2019 : Deux Français en finale, deux échec en demies©Media365

Lucas Bertolotto, publié le mardi 01 octobre 2019 à 21h00

Le Français Quentin Bigot est parfaitement entré dans ses Mondiaux ce mardi à Doha en se qualifiant pour la finale du lancer du marteau dès sa première tentative. De son côté, Djilali Bedrani a terminé deuxième de sa série sur le 3000 mètres steeple pour se hisser lui aussi en finale. De leur côté, Déborah Sananes et Carolle Zahi n'ont pas réussi à décrocher la qualification pour la finale face à une grosse concurrence sur 400 et 200 mètres.

Il a été le premier ! Quentin Bigot a brillé lors des qualifications du lancer du marteau ce mardi aux Championnats du Monde de Doha. Quatrième à tenter sa chance, le Français s'est qualifié dès son premier essai en dépassant la distance demandée (76.50 mètres). Grâce à un lancer à 77.44 mètres, le seul représentant tricolore de la discipline a été le premier à décrocher son ticket pour la finale du lancer du marteau qui se déroulera mercredi. Quelques minutes plus tard, le Polonais Wojciech Nowicki a lui aussi décroché sa qualification en devançant le Français (77.89) sans pour autant signer la meilleure performance, décrochée par le champion du Monde en titre Pawel Fajdek (79.24).


Bedrani assure au 3000 mètres steeple, Kowal ne passe pas

La belle journée des Français continue. Après Quentin Bigot au lancer du marteau, c'est Djilali Bedrani qui s'est illustré sur le 3000 mètres steeple (8.13.02). L'athlète tricolore a décroché sa qualification en finale de l'épreuve après avoir terminé deuxième de sa série derrière l'Éthiopien Getnet Wale (8.12.96). Le Kényan Leonard Kipkemoi Bett complète le podium (8.13.07) et file lui aussi au tour suivant alors que l'autre Français Yoann Kowal est passé complètement à côté de sa série. Douzième dans la série dominée par le champion du monde kényan Conseslus Kipruto (8.19.20) et son compatriote Benjamin Kigen (8.19.44), le Tricolore a terminé avec près de vingt secondes de retard (8.37.90). L'Américain est également qualifié pour la finale en terminant troisième, tout comme les trois premiers de la deuxième série, l'Éthiopien Lamecha Girma (2.16.64), le Marocain Soufiane El Bakkali (8.17.96) et le Kényan Abraham Kibiwot (8.18.46).


Pas de Française en finale du 400 mètres

Elle avait hérité d'une demi-finale injouable. Déborah Sananes n'a pas réussi l'exploit ce mardi dans le 400 mètres et s'arrête aux portes de la finale après avoir terminé en septième position (52.24) d'une demie remportée par la vice-championne du Monde en titre Salwa Eid Naser (49.79) devant la médaillée d'or à Londres Phyllis Francis (50.22). La Qatari et l'Américaine auront pourtant de la concurrence pour s'adjuger le titre mondial face à l'athlète la plus rapide de la deuxième demi-finale Shaunae Miller-Uibo (49.66) et la deuxième Américaine qualifiée Wadeline Jonathas (50.07).


La Française éliminée sur 200 mètres, la championne olympique aussi

Nouvelle élimination tricolore ce mardi avec Carolle Zahi sur 200 mètres. La Française a terminé cinquième (23.03) de sa demi-finale remportée par l'Américaine Brittany Brown (22.46) alors que la championne olympique en titre Elaine Thompson a déclaré forfait. Face à l'absence des trois dernières médaillées mondiales de la discipline, c'est Dina Asher-Smith qui s'est illustrée en signant le meilleur temps (22.16) pour faire figure de favorite malgré les bonnes performances d'Anglerne Annelus (22.49) et Mujinga Kambundji (22.49).


Les demi-finalistes du 400 mètres masculin connus, Haroun absent

Kirani James a marqué les esprits lors des qualifications du 400 mètres masculin ! Le Grenadin a réussi le meilleur temps en étant le seul à passer sous la barre des 45 secondes ce mardi (44.94) pour se hisser en demi-finales. Aucun représentant français n'était au départ mais les Américains ont fait carton plein en plaçant leurs quatre athlètes à la prochaine étape prévue vendredi avec les qualifications de Vernon Norwood, Fred Kerley et Michael Norman dans les places et Nathan Strother qui bénéficie de l'un des meilleurs temps. La surprise vient du Qatari Abdalelah Haroun, troisième il y a deux ans à Londres, qui a terminé sixième de la première série (47.76). Médaillé d'argent en 2017, Steven Gardiner a, lui, terminé en tête de ses qualifications.

La tenante du titre du 400 mètres haies abandonne

Elle ne pourra pas défendre son titre ! L'Américaine Kori Carter a abandonné après la cinquième haie lors de sa série ce mardi. Championne du Monde en 2017 à Londres, elle s'arrête-là alors que sa compatriote et médaillée d'argent il y a deux ans, Dalilah Muhammad, s'est qualifiée pour les demi-finales avec l'un des meilleurs temps (54.87). La meilleure performance des séries revient à une autre athlète venue des États-Unis Sydney McLaughlin (54.45) devant la Norvégienne Amalie Iuel (54.72).


Aucun sauteur atteint la performance nécessaire 

Les qualifications du saut en hauteur masculin ont livré une petite surprise. Aucun athlète n'a atteint la barre des 2.31 mètres, directement qualificative pour la finale. Certains auraient pu la tenter pourtant à l'image du Qatari et tenant du titre Mutaz Essa Barshim, du Russe Ilya Ivanyuk et de son compatriote Mikhail Akimenko, tous auteurs d'un sans-faute. Favoris après ces premières séances, ils sont accompagnés par sept athlètes au-dessus de 2.29 mètres et deux qui se sont arrêtés deux centimètres en dessous. Médaillé de bronze il y a deux ans à Londres, Majd Eddin Ghazal n'a pas franchi la barre à 2.22 mètres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.