Mayer comme Riner, Zidane et Fourcade ?

Mayer comme Riner, Zidane et Fourcade ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 26 juillet 2022 à 10h04

Seul médaillé français lors des Mondiaux d'Eugene, Kevin Mayer, double champion du monde du décathlon, aspire à devenir une légende du sport français. Mais en est-il si loin ?



Le sauveur. Comme l'an dernier aux Jeux olympiques de Tokyo, où il avait décroché l'argent, Kevin Mayer aura été le seul athlète français à remporter une médaille lors des Mondiaux d'Eugene, qui ont pris fin dimanche. Sacré champion du monde pour la deuxième fois après son sacre londonien en 2017, le recordman du monde du décathlon revient de loin, lui qui a vécu "une année vraiment très compliquée. Après les Jeux, j'ai vite réglé mon problème de dos, et je me suis dit : « Je peux repartir ». À partir de là, mes deux tendons d'Achille ne m'ont pas lâché pendant sept mois. Je les sens toujours mais j'ai su les gérer, j'ai su trouver les réponses, au bout de sept mois, pour enfin reprendre la course et être présent aujourd'hui. Franchement c'était inespéré", a-t-il ainsi reconnu après avoir conquis ce nouveau titre avec 8 816 points, soit le troisième total de sa carrière.

"Je ne me mets pas du tout sur un pied d'égalité avec eux"

Mais à 30 ans, le Montpelliérain est-il déjà devenu une légende du sport français ? C'est son objectif, comme il l'a confié dans l'Oregon. "J'ai toujours admiré les légendes en France, les Teddy Riner, Zinedine Zidane, Martin Fourcade... Je ne me mets pas du tout sur un pied d'égalité avec eux, mais j'aimerais être une légende un jour, et ça passe par là !", a déclaré Mayer. Avec le record du monde du décathlon (9 126 points en 2018), deux titres de champion du monde en plein air, un autre en salle ainsi qu'aux championnats d'Europe en salle ou encore deux médailles d'argent aux JO, il ne semble plus trop loin de ce statut de légende dont il rêve. Et s'il n'est pas certain de prendre part aux Europe de Munich le mois prochain, un premier sacre olympique à domicile lors des Jeux de Paris en 2024 pourrait lui permettre de s'en rapprocher encore un peu plus...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.