Martin Fourcade et la malédiction du porte-drapeau

Martin Fourcade et la malédiction du porte-drapeau©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le samedi 07 octobre 2017 à 11h25

Choisi pour être le porte-drapeau de la France aux Jeux olympiques de Pyeongchang en février prochain, Martin Fourcade compte bien conjurer le mauvais sort des porte-drapeaux français. "C'est amusant, les trois anciens porte-drapeaux que j'ai consultés, à savoir Jason Lamy-Chappuis, Tony Estanguet et Vincent Defrasne ont tous raté leur olympiade.

Mais malgré cela, les trois m'ont dit de foncer, car c'était un moment génial à vivre, qu'il fallait que je me fasse plaisir. Alors oui, ce sera beaucoup de pression, mais pour l'instant, je vois plus cela comme un plaisir", explique à Sport24 le Biathlète. Mais Martin Fourcade, déjà double médaillé d'or olympique, ne compte pas se laisser piéger comme ont pu l'être ses prédécesseurs.



"Tony m'a dit qu'il avait passé beaucoup trop de temps à vouloir être très présent auprès des autres athlètes. Il s'est un peu perdu là-dessus. Donc je ne serai pas le capitaine qui fait le tour des chambres la veille des entrées en lice, ne serait-ce, car j'ai trop peur de ce que je vais y trouver. Ce n'est pas mon tempérament. Mais dès que quelqu'un aura besoin de moi, je vais m'efforcer de répondre présent. Ce sera plus à eux de venir vers moi et dans ce cas-là, je serai là. Simplement, je ne serai pas la nounou de l'équipe de France et je ne pense pas que c'est ce que l'on attend de moi". Martin Fourcade peut tout de même se rassurer, le porte-drapeau tricolore à Rio, Teddy Riner, avait tout de même réussi à conserver son titre olympique.
 
17 commentaires - Martin Fourcade et la malédiction du porte-drapeau
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]