Marathon : Jemima Sumgong paie cher ses mensonges

Marathon : Jemima Sumgong paie cher ses mensonges©Twitter @infosportplus, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 25 janvier 2019 à 17h05

Initialement suspendue pour quatre ans en 2017 suite à une prise d'EPO, la championne olympique en titre du marathon Jemima Sumgong a vu sa sanction doublée pour avoir menti durant la procédure.

Comment passer en moins de trois ans de championne olympique à paria de l'athlétisme ? Jemima Sumgong a la réponse. Première Kenyane à remporter la médaille d'or aux JO sur le marathon à l'occasion des Jeux de Rio en 2016, cette dernière a été rattrapée par la patrouille en 2017 quand, suite à un contrôle hors compétition, elle a été déclarée positive à l'EPO, ce qui lui a valu une suspension de quatre ans à compter du 3 avril 2017 avec une disqualification dès le 28 février 2017. Mais l'affaire n'était pas du tout terminée car, dans le cadre de la procédure, Jemima Sumgong a fourni des faux documents mais également menti à l'Unité d'Intégrité de l'Athlétisme (AIU), instance indépendante de l'IAAF qui gère les cas de dopage afin d'entraver l'enquête à son encontre.


De quatre à huit ans de suspension pour Sumgong !

Face à cela, l'AIU s'est montrée d'une sévérité sans égal puisque la sanction initiale a été, tout simplement, doublée soit huit ans de suspension à compter du 17 janvier 2019. A 34 ans, cette sanction sonne comme une fin de carrière anticipée pour Jemima Sumgong. « Nous saluons la décision du Tribunal Disciplinaire. Nous espérons qu'elle va envoyer un message clair aux athlètes qui se dopent, celui que l'AIU a des capacités d'enquête solides et ne tolère pas qu'on lui transmette de fausses preuves concernant les cas de dopage, a déclaré Brett Clothier, chef de l'AIU dans un communiqué. Nous voulons aussi mettre en avant le soutien vital apporté par l'Agence Kenyane Antidopage (ADAK) concernant cette affaire de dopage. Ils sont un partenaire de confiance dans la lutte contre le dopage au Kenya. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.