Ligue de Diamant - Rabat : Lasitskene tombe de haut, déception pour Lavillenie

Ligue de Diamant - Rabat : Lasitskene tombe de haut, déception pour Lavillenie©Media365

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 13 juillet 2018 à 22h57

Alors que Maria Lasitskene a vu sa série de 45 victoires prendre fin, le concours du saut à la perche du meeting Ligue de Diamant de Rabat a vu Renaud Lavillenie chuter.

Deux ans durant, à chaque fois qu'elle se présentait au départ d'un concours de saut en hauteur, Maria Lasitskene s'imposait à chaque fois. Mais cette série de 45 victoires consécutives pour la Russe, évoluant toujours sous bannière neutre, a pris fin ce vendredi à l'occasion de la neuvième des quatorze étapes de la Ligue de Diamant, organisée à Rabat. Après avoir passé 1,85m puis 1,90m au premier essai, la championne olympique de la discipline a échoué par trois fois à 1,94m, ouvrant la porte à la Bulgare Mirela Demireva, victorieuse aux essais face à l'Ukrainienne Yuliya Levchenko après avoir passé cette barre à 1,94m, cette dernière échouant trois fois à 1,97m quand sa rivale a tenté sans succès de passer 2,02m. « Ça a été un concours difficile et je suis satisfaite de m'en être sortie dans ces conditions », a confié Mirela Demireva après sa victoire.

Lavillenie se manque à la perche


Autre tête d'affiche présente à Rabat, Renaud Lavillenie a connu un concours du saut à la perche pas loin d'être catastrophique. Moins d'une semaine après son titre de champion de France acquis à Albi avec une barre à 5,80m, le recordman du monde a d'abord passé 5,45m au premier essai avant d'échouer par trois fois à 5,60m. Un échec précoce qui a permis à Sam Kendricks d'aller chercher la victoire avec une barre à 5,86m, record du meeting alors que Pawel Wojciechowski s'est arrêté à 5,80m après avoir échoué deux fois à 5,86m et une dernière fois à 5,92m après avoir tenté le tout pour le tout. « J'ai eu quelques soucis à m'ajuster dès le début du concours. Je ne sais pas pourquoi cela a pu arriver, je n'ai aucune explication mais ça arrive parfois, a confié le Tricolore après son échec. J'avais aucune sensation, je ressors frustré mais ce n'est pas un énorme problème. Ma prochaine compétition n'est que le 21 juillet à Berlin mais, avant ça, je vais rentrer à la maison pour assister à la naissance de mon premier enfant. C'est quelque chose qui va me permettre de me vider l'esprit. »

Kejelcha, Ibargüen et Obiri sortent du lot


Après une sortie en demi-teinte à Lausanne, Yomif Kejelcha était en quête de revanche à l'occasion du 3000m et l'Ethiopien a fait mieux que ça. Avec la distance bouclée en 7'32''93, il signe la meilleure performance mondiale de l'année, améliorant la marque de Selemon Barega d'un peu moins de cinq secondes pour s'imposer devant Birhanu Balew et Stewart McSweyn. La meilleure performance mondiale de l'année, c'est également ce que Catherine Ibargüen a signé à l'occasion du triple saut. Avec une meilleure marque à 14,96m, la Colombienne efface la marque de Tori Franklin, troisième ce vendredi derrière Kimberly Williams, pour douze centimètres. Le fond a été à l'honneur à Rabat puisque, sur le 5000m féminin, Hellen Obiri s'est imposée avec la meilleure performance mondiale de l'année en 14'21''75 devant la Néerlandaise Sifan Hassan qui signe un nouveau record d'Europe en 14'22''34. Sur le 3000m steeple, Benjamin Kigen a signé la meilleure performance mondiale de l'année en 8'06''19. Enfin, au javelot masculin, l'Estonien Magnus Kirt s'est signalé avec un jet à 89,75m, qui est son nouveau record personnel, celui du meeting et son record national. Une performance de bon augure avant les championnats d'Europe de Berlin.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU