Ligue de Diamant - Monaco : Une soirée de gala marquée par un record du monde

Ligue de Diamant - Monaco : Une soirée de gala marquée par un record du monde©Twitter @MeetingHerculis, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 20 juillet 2018 à 22h04

Le Meeting Herculis de Monaco a une nouvelle fois proposé une soirée de gala qui a vu le record du monde du 3000m steeple féminin être battu.

Dixièmes des douze manches de qualifications de la Ligue des Diamant, le Meeting Herculis de Monaco a une nouvelle fois fait l'événement. Et la performance qu'il faudra retenir de cette soirée en Principauté, c'est celle de Beatrice Chepkoech sur le 3000m steeple féminin. Victorieuse avec une marge de seize secondes sur l'Américaine Courtney Frerichs, la Kenyane a tout simplement effacé le record du monde des tablettes avec la distance parcourue en 8'44''32. Un record du monde qui appartenait à... Ruth Jebet, récemment mise en cause pour dopage. « Je voulais battre le record du monde, c'était le plan depuis le début de la saison. Et je savais pertinemment que ma meilleure chance serait Monaco en raison de la météo, du public et de tout l'environnement du meeting. Et ce plan a parfaitement fonctionné, a déclaré Beatrice Chepkoech à l'issue de la course. Je pensais que je pouvais descendre sous les 8'50'' mais je ne rêvais pas du tout d'un temps en 8'44''. Et je suis certaine que ce temps pourrait être amélioré, peut-être que mon prochain objectif sera de descendre sous les 8'40''. »

Bosse et Martinot-Lagarde sur le retour, Lamote loin du compte


Certaines têtes d'affiche de l'athlétisme français ont fait le déplacement à Monaco pour préparer les championnats d'Europe de Berlin. Sur le 800m, Pierre-Ambroise Bosse s'est retrouvé loin du vainqueur Nijel Amos (1'42''14, record du meeting et meilleure performance mondiale de l'année) mais avec la sixième place en 1'44''20, son meilleur temps de l'année, le champion du monde en titre s'est satisfait de sa performance. « Ça faisait longtemps que je n'avais pas été dans une course en 1'42'', peut-être même jamais, a déclaré le Français après la course. Ça fait du bien de revenir au plus haut niveau et de faire partie du paquet de tête. J'aurai bien aimé signer un 1'43''mais je l'ai laissé à Saul Ordoñez, qui va arriver avec le statut de favori à Berlin alors que je serai outsider... et j'aime bien ce statut. » Pour préparer le décathlon des championnats d'Europe, Kevin Mayer s'est aligné sur le 110m haies mais l'Alsacien a fait comme de la figuration en 13''82, à un dixième de son record personnel, face aux spécialistes de l'épreuve. Sergey Shubenkov s'est imposé en 13''07 devant Orlando Ortega et Pascal Martinot-Lagarde (13''20, meilleur temps de la saison). Côté féminin, Rénelle Lamote n'a pas pu faire mieux que la neuvième place (1'58''83, meilleur temps de la saison) sur le 800m qui a été largement dominé par Caster Semenya (1'54''60, record du meeting).

Miller-Uibo au-dessus du lot, Lyles se distingue à nouveau


L'autre performance notable de la soirée restera celle de Shaunae Miller-Uibo sur le 400m féminin. Jamais une course de Ligue de Diamant n'est allée aussi vite. En 48''97, la Bahaméenne a explosé la meilleure performance mondiale de l'année de 55 centièmes, signé son meilleur temps en carrière qui devient le record des Bahamas et le record du meeting. « J'ai enfin eu ce temps en moins de 49''00 que j'attendais donc je suis heureuse même si je suis également très fatiguée. La foule est incroyable ici, Salwa Eid Naser a fait une belle course et ça m'a aussi aidée. » La Bahreinie, deuxième en 49''08, a signé un nouveau record d'Asie de la distance dans une course où Floria Gueï n'a pris que la huitième et dernière place en 51''66, quatorze centièmes plus lent que sa meilleure performance de la saison. Le 200m masculin a, pour sa part, été l'occasion de voir à l'œuvre l'Américain Noah Lyles et ce dernier n'a pas fait le déplacement pour rien. Déjà détenteur de la meilleure performance mondiale de l'année depuis le meeting de Lausanne, le sprinteur âgé de 21 ans a abaissé sa marque à 19''65, battant par la même occasion le record du meeting qui était la propriété de Justin Gatlin depuis 2014. Venus en nombre, le supporters ivoiriens en ont eu pour leur argent car le 100m féminin s'est résumé à un championnat de Côte d'Ivoire entre Marie-José Ta Lou et Murielle Ahouré, la première citée s'imposant en 10''89 devant la deuxième (11''01). De son côté, Timothy Cheruiyot a dominé le 1500m masculin avec la meilleure performance mondiale de l'année établie en 3'28''41, le meilleur temps de sa carrière. La dernière course de la soirée, le 3000m steeple masculin, a vu la victoire surprise du Marocain Soufiane El Bakkali en 7'58''15, nouvelle meilleure performance mondiale de l'année, devant l'Américain Evan Jager alors que l'ancien détenteur de cette performance, le Kenyan Benjamin Kigen ne prend que la quatrième place à près de douze secondes.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU