Ligue de Diamant/Meeting de Paris : Les Bleus n'ont pas brillé, hormis Vaillant et Mayer

Ligue de Diamant/Meeting de Paris : Les Bleus n'ont pas brillé, hormis Vaillant et Mayer©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 24 août 2019 à 22h38

Dans un Meeting de Paris qui a rarement souri aux Français, Ludvy Vaillant a signé son meilleur temps sur 400m haies alors que Kevin Mayer a réalisé deux records personnels dans un triathlon taillé pour lui.

La route vers les finales de la Ligue de Diamant a pris fin à Paris. Dans le cadre du Stade Charléty, avec une piste totalement neuve et qui rappelle celle posée dans le Nid d'Oiseau de Pékin pour les Jeux Olympiques de 2008, la crème de l'athlétisme français et mondial a proposé un spectacle de haute volée au public parisien. Mais les satisfactions tricolores ont, hélas, été limitées. Présent pour ce Meeting de Paris afin de participer à un triathlon composé du poids, de la longueur et d'un 110m haies, Kévin Mayer a confirmé que la forme était présente en vue des Mondiaux de Doha, où il sera le grand favori du décathlon. Le recordman du monde a, en effet, amélioré son record personnel sur deux des trois épreuves, lançant le poids à 17,08m et bouclant le 110m haies en 13''55. Des performances qui lui ont permis de s'adjuger ce triathlon avec 2886 points, devançant Pieter Braun et Kai Kazmirek. « Des deux records personnels que j'ai battus ce soir (samedi), le plus incroyable est celui du poids, a confié Kevin Mayer. Je n'ai jamais été aussi heureux avec une performance. Je n'ai jamais vu un décathlonien lancer au-delà des 17 mètres. Je l'ai fait, je suis si heureux, je n'ai pas les mots. Désormais, je suis impatient d'arriver à Doha. »

Vaillant a résisté à Warholm

L'autre grande satisfaction française de ce Meeting de Paris restera Ludvy Vaillant. Aligné sur le 400m haies, l'athlète tricolore a pris la deuxième place de la course, près d'une seconde devant Karsten Warholm, détenteur de la meilleure performance mondiale de l'année. Mais, avec un chrono stoppé à 48''30, Ludvy Vaillant a signé la meilleure performance de sa carrière sur la distance. Toujours sur les haies, mais sur la ligne droite, Pascal Martinot-Lagarde a signé son meilleur temps de la saison en 13''24 dans une course dominée par Daniel Roberts en 13''08 et où Grant Holloway, qui détient la meilleure performance mondiale de l'année, s'est manqué. Autre duel attendu, celui entre Will Claye et Christian Taylor sur le triple saut masculin a vu le premier cité l'emporter avec une marque à 18,06m, soit le nouveau record du meeting. Christian Taylor, pour sa part, a égalé sa meilleure marque de l'année à 18,82m. Une marque que Benjamin Compaoré a améliorée à 17,05m pour prendre la cinquième place. Il avait annoncé que tout était possible sur le 800m et Pierre-Ambroise Bosse n'a pas pesé sur la course. Seulement sixième en 1'45''07, le champion du monde en titre a confirmé qu'il y avait encore du chemin à faire avant d'espérer signer un podium à Doha.

Lavillenie à l'arrêt, Lemaître se rapproche de Doha

La mauvaise surprise de cette soirée parisienne restera la performance de Renaud Lavillenie à la perche. Alors que Sam Kendricks a une nouvelle fois passé une barre à 6,00m, battant ainsi le record du meeting, le recordman du monde est resté scotché à 5,60m au troisième essai, manquant ses trois essais à 5,70m. De son côté, Christophe Lemaître a quitté la piste du Stade Charléty avec un peu de satisfaction. Sixième du 200m en 20''40, le sprinteur d'Aix-les-Bains a réalisé les minima imposés par l'IAAF en vue des Mondiaux de Doha... mais pas ceux imposés par la Fédération Française d'athlétisme, qui sont cinq centièmes plus bas. Une course que Noah Lyles a survolée, s'imposant en 19''65, nouveau record du meeting. Rénelle Lamote et Mélina Robert-Michon ont également profité de la soirée pour améliorer leur meilleure marque de l'année, respectivement sur le 800m (2'00''40) et au disque (62,62m). Parmi les autres résultats marquants de la soirée, Tomas Walsh a battu le record du meeting au lancer du poids (22,44m) alors qu'Alysha Newman a battu son record personnel à la perche (4,82m, record du meeting) dans un concours où Ninon Guillon-Romarin s'est arrêtée à 4,40m.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.