Ligue de diamant / Meeting de Birmingham : Lamote rate les minima, Robert-Michon loin du compte

Ligue de diamant / Meeting de Birmingham : Lamote rate les minima, Robert-Michon loin du compte©Media365

Marie Mahé, publié le dimanche 18 août 2019 à 20h40

Lors du meeting de Birmingham comptant pour la Ligue de diamant dimanche, Rénelle Lamote a une nouvelle fois manqué les minima sur 800m et n'aura plus qu'une chance d'aller à Doha, à Paris (24 août). De son côté, Mélina Robert-Michon a également déçu, au lancer du disque.

Ce n'était pas une bonne journée pour elles, au meeting de Birmingham, onzième étape de la Ligue de diamant. Ce dimanche après-midi, sous la pluie et le vent, Rénelle Lamote a manqué les minima pour les Mondiaux de Doha (27 septembre - 6 octobre). Quatrième sur 800m, avec un chrono décevant de 2'01''46, la Française est encore loin de ce que demande la Fédération française d'athlétisme et son « niveau de performance ». Le temps des minima a été fixé à 2'00''20 par la FFA et 2'00''60 par l'IAAF. La vice-championne d'Europe, âgée de 25 ans, est pour le moment absente de la liste provisoire de 42 athlètes sélectionnés par le Fédération, le 13 août dernier.

Robert-Michon a aussi déçu

Il ne lui reste désormais qu'une seule course, le meeting de Paris comptant également pour la Ligue de diamant, programmée le 24 août prochain. A noter que son meilleur temps de l'année ne s'élève qu'à 2'01''21. C'était le 10 août dernier à Bydgoszcz lors des championnats d'Europe par équipes. De son côté, Mélina Robert-Michon, qui cherchait pourtant des références après une pause maternité en 2018, n'a pas davantage brillé, après sa neuvième et avant-dernière place finale du concours du jour (57,67m). Bien loin de sa meilleure performance de la saison (62,41m le 16 juillet à Sotteville). Onzième ex-aequo des qualifications de la Ligue de diamant avec un seul petit point, la vice-championne olympique du lancer du disque (40 ans), détentrice du record de France (66,73m) et déjà qualifiée pour Doha, compte également sur Paris et le stade Charléty pour arracher l'un des huit tickets pour la finale de la compétition, prévue le 6 septembre prochain à Bruxelles.

Le 200m dames était très attendu

Grand moment de ce meeting, le 200m, avec son plateau royal, a été remporté par la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo. La championne olympique du 400m à Rio de Janeiro (Brésil) en 2016, s'est imposée en 22''24 et a devancé des sprinteuses expérimentées, comme la Britannique Dina Asher-Smith et la Jamaïcaine Shelly-Ann Fraser-Pryce. De son côté, la Jamaïcaine Danielle Williams (26 ans), championne du monde en 2015 et grande favorite à Doha, s'est imposée sur le 100m haies. Sur 100m, alors que le vice-champion du monde américain Christian Coleman était absent, c'est le Jamaïcain Yohan Blake qui a eu le dernier mot.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.